Elections américaines

Discussion sur les Etats-Unis et le Canada.

Messagepar Nadir » Mer 05 11 08 14:32

" Une hirondelle ne fait pas le printemps "



Le Cycle SAT/URA est à sa phase "pleine Lune", et va donc amorcer sa phase descendante .

Rien de bon dans le contexte actuel.

L'entrée imminente de PLU en CAP augure de graves Crises, convulsions des systèmes politiques, assassinats de chefs d'états, mort de dirigeants politiques d'envergures...







NEP, astre le plus élévé du thème, en IX/SCO carré au SOL, nous envoie vers l'étude de la XII = complots, trahisons, conspirations, épreuves, ennemis secrets...

L'encadrement du MC par SAT/NEP évoque un éloignement de "quelque chose de stable ". Risque de dissolution d'une Foi, d'une politique, d'une illusion .... Encadrement de désenchantement.



En Amérique les Héros "meurent" jeunes ...
Nadir
 
Messages: 22
Inscription: Sam 04 10 08 14:36
Localisation: Trégor-Goèlo

Messagepar Jean-Francois Richard » Mer 05 11 08 15:49

Bjr,



La symbolique en moins peut-être, je partage assez le point de vue de Nadir. Il me semble que l'on se polarise trop sur certains symboles forts de cette élection (la fin du règne Bush, un Noir élu à la présidence, le charisme évident d'Obama, etc.) et que l'on oublie souvent l'essentiel pour tomber fréquemment dans l'anecdotique et le superficiel.



Je sais bien que je vais à contre-courant de l'ambiance actuelle... Mais si j'ai apprécié moi aussi la belle performance d'Obama, il me semble qu'il faut prendre du recul. Voici d'ailleurs une petite analyse sur le succès d'Obama :



Election américaine



Barack Obama a remporté une très belle victoire, validant au passage notre pronostic effectué en août dernier.



Au-delà de l'enthousiasme général, aux Etats-Unis et en dehors, qui salue son succès, il nous semble que son élection soulève un certain nombre de questions qui méritent d'être abordées.



* Le "Yes We Can" de Barack Obama ressemble à s'y méprendre au "Tout est possible" de Nicolas Sarkozy en 2007. On sait ce qu'il est advenu du slogan de Sarkozy qui est passé en moins de 6 mois au cimetière des belles

promesses électorales. Les sondages se sont effondrés et Sarkozy ne recueille plus qu'environ 30 à 35% d'opinions favorables.



Pour différentes raisons que nous allons détailler ci-dessous, le "Yes We Can" nous semble promis au même avenir que le "Tout est possible"...



* On compare souvent Barack Obama à John F. Kennedy ou Frankin Roosevelt. Cette comparaison est superficielle. En effet, le seul trait commun entre les 3 hommes est le grand espoir que soulève ou a soulevé leur élection. Mais tout le reste est profondément différent.



John F. Kennedy a été élu en pleine période de forte croissance économique et alors que les Etats-Unis étaient au sommet de leur gloire après la 2ème guerre mondiale. L'élection de Kennedy, c'était vraiment le triomphe de la

"middle class" en pleine prospérité et qui pouvait voir l'avenir avec une totale confiance. Kennedy reste associé à cette période d'enrichissement sans précédent des classes moyennes américaines.



Franklin Roosevelt a été élu au coeur de la grande dépression en novembre 1932. Les Etats-Unis ne pouvaient guère descendre plus bas et il a été associé à une reprise progressive de la croissance, facilitée par son New

Deal de grands travaux. Roosevelt reste associé au soulagement de la misère née de la grande dépression.



La situation de Barack Obama est beaucoup moins favorable, car il va prendre la présidence américaine ni en période de prospérité ni à la fin d'une terrible récession. Il va entrer dans le bureau ovale, au contraire, alors

que la crise est loin d'être terminée. De surcroît, les caisses de l'Etat fédéral sont vides et même percées de tous les côtés. Il n'aura donc aucune marge de manoeuvre budgétaire réelle et le choix qui se posera à lui sera un

vrai dilemme : s'il applique son programme relativement "dépensier", il prendra le risque de ruiner davantage les Etats-Unis sans relancer une quelconque croissance à moyen ou long terme; s'il renonce à son programme

de dépenses en tout ou en partie, il décevra son électorat comme l'a fait Sarkozy pour d'autres raisons.



* Astrologiquement, les Etats-Unis dépendent en grande partie du cycle Saturne-Uranus, arrivé à une opposition (angle de 180°) qui constitue l'élément le plus négatif possible pour ce tandem planétaire.



On vient de le voir avec l'éclatement spectaculaire de la crise actuelle cet automne, qui a concerné au premier chef les Etats-Unis ! Mais cette configuration très négative va durer jusqu'en 2010, ne serait-ce que pour

ses effets de "court terme". Certes, on peut (et on doit...) être plus nuancés car certains éléments positifs vont en partie contrecarrer ce cocktail explosif sur les années à venir... Toujours est-il que cette opposition Saturne-Uranus va plomber l'économie américaine pendant au moins

deux ans, d'une façon ou d'une autre. Cela n'implique pas une récession de deux années entières, mais au moins à notre avis une croissance faible et, probablement, des difficultés non prévues aujourd'hui et probablement à

cause de l'endettement américain.



Il est par ailleurs dommageable que l'opposition Saturne-Uranus tombe sur des points particulièrement sensibles pour les USA. Même si notre marge d'erreur augmente singulièrement en cherchant à affiner un pronostic, il

nous semble que cela peut notamment concerner 3 éléments importants : la déception éventuellement rapide de l'électorat le plus modeste d'Obama,

notamment dans la minorité noire; un discrédit pouvant être assez rapide de la parole présidentielle; l'impossibilité de lancer les réformes sociales prévues, ou au moins de leur accorder la place qui leur était réservée dans

le discours électoral.



Prenons par exemple la couverture maladie universelle, grande revendication sociale depuis des décennies aux Etats-Unis. L'administration Clinton aurait

pu la mettre en oeuvre, étant donné la forte croissance économique des années 1990. Mais il manquait à l'époque une claire volonté politique... Aujourd'hui, on peut penser qu'Obama a probablement cette volonté, mais

comment financer une telle réforme en pleine déroute économique, avec des entreprises qui peinent à survivre et avec des caisses fédérales vides ? On

verra ce qu'il en advient mais on peut se dire que c'est actuellement mission impossible si l'on veut simplement être réaliste... Obama est-il réaliste ? On le verra sur ce sujet comme sur d'autres, mais on peut penser

que oui...



Si l'on suit ensuite, jusqu'en 2010, le chemin de l'opposition

Saturne-Uranus, on s'aperçoit qu'elle va demeurer spécialement redoutable pour les Etats-Unis. Notamment sur les prochains mois, mais ensuite pendant

l'automne 2009 et peut-être surtout l'été et l'automne 2010.



Toujours en rappelant le recul qu'il faut avoir en essayant d'affiner davantage, il nous "semble", surtout en 2010 peut-être, que les finances de l'état fédéral "peuvent" constituer l'un des points clés des prolongements

de la crise. On conçoit bien souvent, surtout en France, les déficits publics comme seulement virtuels. Mais on peut s'apercevoir qu'ils sont bien réels, peuvent plomber un pays pour de nombreuses années et aussi provoquer

de redoutables crises financières sur les marchés. Ce sera peut-être l'un des enjeux de cette opposition Saturne-Uranus de mettre en valeur l'endettement excessif des Etats-Unis, mais aussi sans doute pour d'autres

pays comme la France.
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7676
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar Jean-Francois Richard » Mer 05 11 08 23:14

Ca commence mal pour Obama : le lendemain de sa victoire, -5% sur le Nyse... Pour celui qui avait fait campagne sur l'économie, on aurait pu attendre une meilleure résistance des marchés, non ? :roll:
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7676
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar Pierre11 » Jeu 06 11 08 09:04

Oui, je partage aussi entièrement vos avis (Nadir et JFR). Si on regarde les cycles planétaires (rien n'est favorable) quant aux transits planéraires sur le thème de Barack Obama, ça tourne aux graves difficultés dès le printemps 2009.



Le carosse ne va pas tarder, d'ici quelques mois, à se transformer en citrouille...



Pierre
(ancien Pierre d'Album du Futur)
Pierre11
 
Messages: 190
Inscription: Mer 19 12 07 14:43

Précédent

Revenir vers AMÉRIQUE DU NORD

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron