La Russie et le cycle Saturne-Neptune

Discussion sur la Russie.

Messagepar Pierre11 » Mar 07 10 08 11:14

Bjr,



la marine russe est parti s'entraîner au large des côtes du Vénézula. (une première depuis la guerre froide).

La Russie souhaite aussi renforcer sa présence en méditerrannée.



http://www.tdg.ch/actu/monde/2008/10/02 ... diterranee
(ancien Pierre d'Album du Futur)
Pierre11
 
Messages: 190
Inscription: Mer 19 12 07 14:43

Messagepar sivadon » Jeu 08 04 10 16:56

Bonjour à tous,
On peut s'inquiéter de voir notre président :lol: vendre des armements à la Russie, lesquels pourraient servir contre les petits pays voisins. Quand serviront-ils ? Le sesqui-carré saturne-Neptune d'octobre 2010 est bref, mais il se situe à la fin d'une période critique pour le monde. On le retrouve en août 2011 (exact le 25 août). Poutine semble réagir à la période du 7-9 août (nomination comme PM le 9/8/99, agression contre la Géorgie vers le 7/8/2008).
L'image de Daladier a été ternie, mais pas sur le moment) par le fait d'avoir signé les accords de Munich. Qu'aurait-on dit s'il avait vendu des chars à Hitler ?
sivadon
 
Messages: 474
Inscription: Jeu 21 01 10 22:27

Messagepar Pierre11 » Sam 24 09 11 11:31

Bonjour,

Medvedev a proposé aujourd'hui la candidature de Vladimir Poutine (né le 7 octobre 1952) pour la prochaine élection présidentielle russe (4 mars 2012).
Celle-ci aura lieu sous un trigone Saturne-Neptune.

Nul doute que Poutine sera élu.

Mais attention au prochain carré Saturne-neptune d'autant plus que Pluton transitera en carré du Soleil de Poutine...

Pierre
(ancien Pierre d'Album du Futur)
Pierre11
 
Messages: 190
Inscription: Mer 19 12 07 14:43

Messagepar sivadon » Dim 11 12 11 02:09

Pour juger des conséquences des manifestations contre le bourrage des urnes lors des législatives du 4 décembre 2011, on a l'embarras du choix : les cartes du ciel de Poutine, de son accession au pouvoir le 9/08/1999 (Premier Ministre sans doute imposé à Eltsine), mais aussi "l'indépendance" de la Russie le 8 décembre 1991 et Medvedev.

Il y a aussi plus rapide : constater que le trigone Saturne-Neptune, si important pour la Russie, s'approche avec une orbe de 2°, mais ne sera pas exact avant la rétrogradation de Saturne en février prochain. On peut croire que ce n'est pas encore que Poutine finira comme Ben Ali et Moubarak, d'autant plus qu'il s'agit d'un trigone involutif.

Hors astrologie, il faut aussi demander conseil à l'anthropologie. Les régions dominées par la famille communautaire exogame (classification d'Emmanuel Todd) sont très dociles devant les pouvoirs autoritaires, mais après de longues patiences, elles réagissent comme un seul homme et en un temps très court lorsque la magie du pouvoir se dissipe. Mais comme dit plus haut, l'étincelle ne devrait pas être suffisante cette fois-ci pour embraser tout le pays. Le sesqui-carré de ces derniers jours entre Soleil et Jupiter a servi aussi d'étincelle, mais c'est par nature fugitif.

Le commencement de l'ère poutinienne fait partie de ces moments dépressifs marqués par des dissonances multiples des lentes plus Soleil et Mars (1908, 1931, 2010, etc), en forme de croix pour simplifier si on n'a pas des semi et sesqui-carrés. Ces moments d'impuissance n'ont pas assez de force pour débuter les grandes catastrophes, mais peuvent les préparer par des faits assez discrets. A ce moment de l'éclipse "nostradamique", personne n'a pris garde à la nomination d'un Premier Ministre de plus... Les individus sont violemment attaqués par de telles dissonances multiples quand une ou deux positions natales sont concernées, Jean-Luc Delarue aurait d'ailleurs dû consulter son astrologue l'an dernier... et avril prochain devrait jouer un rôle dans sa vie. Mais c'est une parenthèse.
Actuellement c'est Uranus qui agresse le plus les positions de l'époque, surtout Soleil, Mars et Uranus, Mars venant de passer au carré du Pluton de l'époque, seul astre à ne pas être pris dans les dissonances. Jupiter n'est pas loin de sa position de 1999, qui était au carré de Neptune. C'est évidemment un signe défavorable pour le pouvoir, mais Jupiter est actuellement rétrograde, jusqu'au 26.

Pour Poutine lui-même, rien de catastrophique. C'est surtout son Mars qui est sollicité, en bien comme en mal. Vers le 18-19, le Soleil sera conjoint à ce Mars bien aspecté, ce qui devrait faciliter la répression. En dehors de ça, la position natale de Pluton au MC du côté de la maison X n'est pas défavorable à une carrière dans les services spéciaux, ni à l'intention de "buter les terroristes jusque dans les chiottes". Pour la campagne électorale, le retour de Jupiter en février sur sa position de 1999 devrait favoriser Poutine au moment de la campagne électorale (si ces mots ont un sens en Russie); ensuite, c'est la position natale qui sera revisitée par l'astre .

Dans le tandem qui dirige la Russie, c'est Medvedev qui est le plus affecté : transit de Mars en conjonction à sa triple conjonction Uranus-Pluton-Soleil, carré du Soleil à cette même conjonction et à Saturne, carré d'Uranus à son Jupiter, mais trigone de Neptune. Vers le 20 le Soleil sera opposé à son Jupiter, puis en demi-carré d'une conjonction Mars-Neptune. Il pourrait éventuellement faire preuve de maladresse dans le traitement du dossier et, si c'était le cas, mettre encore plus éventuellement en danger sa future position de Premier Ministre; mais on n'en est pas là.

En ce qui concerne le 8 décembre 1991, le Soleil vient de revenir en conjonction à sa position du moment, mais Mars est en train de repasser à la conjonction de Jupiter puis au carré de Soleil, ce qui présage de quelques jours de manifestations encore; Jupiter est en sesqui de Soleil et de Jupiter. Neptune est en semi-carré approximatif du mi-points de la conjonction Uranus-Neptune, sans être au mi-points de la triple conjonction qui réunit Mars à ce duo. Pluton n'est pas très loin de ce Mars de 1991.

Il y a donc suffisamment d'aspects pour asticoter le pouvoir, mais sans doute pas assez pour que Poutine le perde, sans parler de l'accession de la Russie à une démocratie véritable ou d'un renouvellement politique. J'aimerais me tromper, bien sûr...
sivadon
 
Messages: 474
Inscription: Jeu 21 01 10 22:27

Messagepar sivadon » Ven 16 12 11 00:39

J'avais remarqué que Medvedev était le plus agressé. En évitant de le citer et en vantant d'autres personnes, Poutine vient de faire comprendre aujourd'hui dans sa conférence de presse qu'il n'est plus en cour. Les journaux spéculent sur le fait qu'il ne serait pas Premier Ministre après les présidentielles.
Evidemment Poutine n'a pas apprécié qu'il accepte de vérifier certains résultats électoraux. En Russie, si vous êtes conciliant, vous êtes un faible.

Je profite de l'occasion pour signaler qu'Emmanuel Todd, dans son dernier livre, L'Origine des Systèmes familiaux, signale que l'Ukraine n'a pas le même type familial que le reste de la région. Cela peut expliquer une attitude politique moins unanimiste et brutale, plus spontanément démocratique. D'où la révolution orange. Mais ça ne concerne sans doute que la population strictement ukrainienne, celle qui a perdu les dernières présidentielles.
C'est peut-être cette relative étrangeté pour les Russes, lesquels supportent mal les différences, qui a expliqué l'extrême brutalité du pouvoir bolchevik a l'encontre de cette population (presque un génocide, selon certains historiens, au début des années 30).
L'astrologue éventuellement, l'amateur de géopolitique sûrement, appréciera l'intérêt stratégique de ces faits.
Pour ma part, j'avais écrit dans une revue confidentielle, il y a bientôt 20 ans, que les Européens devaient faire de l'Ukraine de l'Ouest une vitrine de l'Occident, ceci dans l'ignorance totale de ces données anthropologiques, mais avec d'autres arguments solides. Il m'arrive d'être intuitif...
sivadon
 
Messages: 474
Inscription: Jeu 21 01 10 22:27

Messagepar sivadon » Jeu 22 12 11 15:17

Suite du feuilleton. Les hostilités sont ouvertes entre Medvedev et Poutine. Un ex-KGBiste lié à Poutine vient d'être nommé à la tête de l'administration présidentielle. Le Président est donc bien surveillé...

Il a d'ailleurs bien compris qu'il était devenu le fusible : il a annoncé une refonte complète du système politique. C'est avoir la dignité de déclarer la guerre à Poutine, puisqu'il ne peut plus compter sur des postes de premier plan, Vladimir Vladimirovitch au pouvoir.

Il va perdre si mes calculs astrologiques et les supputations des kremlinologues sont bons, mais il perdra avec les honneurs. En cas de révolution, il pourra ressortir.
sivadon
 
Messages: 474
Inscription: Jeu 21 01 10 22:27

Messagepar Johnny John » Dim 25 12 11 14:17

Bonjour à tous.

Noêl, vieille fête paîenne, est l'occasion d'essayer de voir, avec le retour de la lumière, ce qui va se passer un peu plus loin en avant. Et pour la Russie, dont je n'ai pas étudié les cycles, il semblerait néanmoins, qu'étant portée également par la trace Uranus/Neptune, qu'elle va ressentir très vigoureusement le carré Uranus/Pluton. Donc, juin-juillet en Russie, pour les vacances...

Johnny John
La gravité est le bonheur des imbéciles et la nécessité des religions. (Montesquieu et autre)
Johnny John
 
Messages: 3190
Inscription: Ven 10 10 08 10:49
Localisation: Paris

Re: La Russie et le cycle Saturne-Neptune

Messagepar Christophe » Lun 26 12 11 19:45

christophe70 a écrit:
Jean-Francois Richard a écrit:Bonjour,

"Et maintenant, nous avons une nouvelle opposition Saturne-Neptune, dont le cycle a débuté à la fin de l'été 2006.

Si l'on suit la logique du cycle Saturne-Neptune, celui-ci est actuellement défavorable à la Russie.

Elle devrait donc multiplier encore les maladresses, les petites ou grandes crises politiques et continuer à se raidir politiquement.

Au plan international, on peut penser que la Russie n'en sortira pas grandie. Bien au contraire..."

Au plan intérieur, la grande question est de voir si Poutine ira ou pas jusqu'à effectuer un coup d'Etat constitutionnel pour garder le pouvoir durant un troisième mandat. On peut au moins penser aujourd'hui que la tentation est très forte !

@+


On est en plein dedans avec l'annonce de Poutine d'être le prochain premier ministre du futur président qu'il va intrôniser lui-même.

Ce qui lui permettra, derrière, de briguer un troisième mandat en toute légalité....

:D :D :D :D


Ces posts remontent à l'été 2007 :wink:
Christophe
 
Messages: 1420
Inscription: Mer 09 06 10 21:38
Localisation: Paris

Messagepar Jean-Francois Richard » Mar 27 12 11 17:54

Oui... Et maintenant, étape du quinconce Saturne-Neptune, doublé du demi-sextile Uranus-Neptune : la Russie essaye ainsi de renouer avec une démocratie authentique...

Qu'elle y arrive ou non est une autre histoire... Mais toute l'année 2012 devrait voir la contestation démocratique se poursuivre, jusqu'à la fin du quinconce Saturne-Neptune qui aura lieu courant 2013.
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7608
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Re: La Russie et le cycle Saturne-Neptune

Messagepar Christophe » Sam 03 03 12 19:56

Christophe a écrit:
christophe70 a écrit:
Jean-Francois Richard a écrit:Bonjour,

"Et maintenant, nous avons une nouvelle opposition Saturne-Neptune, dont le cycle a débuté à la fin de l'été 2006.

Si l'on suit la logique du cycle Saturne-Neptune, celui-ci est actuellement défavorable à la Russie.

Elle devrait donc multiplier encore les maladresses, les petites ou grandes crises politiques et continuer à se raidir politiquement.

Au plan international, on peut penser que la Russie n'en sortira pas grandie. Bien au contraire..."

Au plan intérieur, la grande question est de voir si Poutine ira ou pas jusqu'à effectuer un coup d'Etat constitutionnel pour garder le pouvoir durant un troisième mandat. On peut au moins penser aujourd'hui que la tentation est très forte !

@+


On est en plein dedans avec l'annonce de Poutine d'être le prochain premier ministre du futur président qu'il va intrôniser lui-même.

Ce qui lui permettra, derrière, de briguer un troisième mandat en toute légalité....

:D :D :D :D


Ces posts remontent à l'été 2007 :wink:


On prend les mêmes et on repart en sens inverse dans le partage des pouvoirs.

Poutine a déjà annoncé que Medvedev serait son premier ministre fantoche, rôle dans lequel il a excellé en tant que président.

C'est la redondance démocratique qui va permettre à tous les chefs d'Etat de féliciter cette dictature.

Dont Nicolas Sarkozy qui devrait dégainer plus vite que ses mensonges et ses concussionnaires condamnables du moment. :evil:
Christophe
 
Messages: 1420
Inscription: Mer 09 06 10 21:38
Localisation: Paris

PrécédentSuivant

Revenir vers RUSSIE

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité