Quel effet attendre des plans de relance ?

Discussion sur l'économie mondiale.

Quel effet attendre des plans de relance ?

Messagepar Jean-Francois Richard » Mer 03 12 08 16:13

Quel effet attendre des plans de relance ?



Des plans de relance sont élaborés et bientôt mis en place sur les différents continents. Même si l'on peut douter de leur efficacité à long terme, ils auront fatalement un certain effet positif à court ou moyen terme.



Compte tenu de certains facteurs positifs que nous aurons au printemps (demi-sextile Uranus-Neptune et conjonction Jupiter-Neptune notamment) et pendant l'été prochain, cela nous amène à estimer que ces plans de relance favoriseront une certaine reprise de l'activité d'ici 4 à 6 mois environ.



Il semble que ce soit surtout la consommation des ménages qui puisse en bénéficier, ce qui semble d'ailleurs en adéquation avec la nature de la plupart des plans de relance envisagés ou décidés jusqu'ici.



Nous pouvons cependant douter d'un impact profond car, au-delà de l'été prochain, nous retrouverons le puissant indicateur négatif et récessionniste (opposition Saturne-Uranus) qui est à l'oeuvre en ce moment et jusqu'au milieu de l'hiver prochain. Il est cependant possible qu'une certaine stabilisation se produise au plan économique en 2009 et 2010 (mais a priori pas au plan boursier), nos deux indicateurs principaux (opposition Saturne-Uranus et demi-sextile Uranus-Neptune) se chevauchant souvent et pouvant globalement s'annuler mutuellement.



A partir de 2011, seul restera en lice notre paramètre positif (demi-sextile Uranus-Neptune), ce qui donne à penser que la reprise économique pourra être plus vigoureuse ou en tout cas un peu mieux assise. Il semble toujours probable que cette reprise soit tirée par la consommation des ménages (impact de Neptune). Toutefois, cette configuration positive se terminera en 2012.



Parallèlement, une configuration négative apparaîtra en 2012 (carré Uranus-Pluton) et s'étalera jusqu'en 2016, ce qui laisse a priori peu d'espoirs pour une reprise économique durable. Avec ce tandem négatif, c'est la productivité et les investissements des entreprises qui risquent de se révéler défaillants. De surcroît, le poids des dettes publiques antérieures (impact de Pluton) risque de provoquer d'importants déséquilibres, notamment sur le marché des changes et des taux, et de plomber les économies tant que ces problèmes n'auront pas été purgés.



Si un tel schéma (au plan économique seulement) se trouve peu ou prou validé, on pourra alors mesurer les limites économiques de l'intervention des Etats. Ils peuvent soulager la misère et alléger certaines difficultés par des dépenses sociales, mais ils sont incapables de résoudre les problèmes de surcapacités de production qui ne dépendent pas d'eux. Le New Deal de Franklin Roosevelt s'était heurté au même problème dans les années 1930, une fois passé ses premiers effets positifs. Et au milieu des années 1930, il y avait également un carré Uranus-Pluton qui a très probablement contribué largement à empêcher l'économie mondiale de se relever.
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7944
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Revenir vers ECONOMIE MONDIALE

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité