De la "tulipomania" à la "dettomania"...

Le bilan et les perspectives des marchés financiers.

De la "tulipomania" à la "dettomania"...

Messagepar Jean-Francois Richard » Ven 06 12 13 16:17

De la "tulipomania" à la "dettomania"...

Qu'y a-t-il de commun entre la crise des bulbes de tulipes en 1637 et la crise de la dette aujourd'hui ? Les mêmes configurations planétaires... Cela devrait donc se traduire par des résultats similaires.

Au début des années 1630, de façon tout à fait irrationnelle comme lors de la constitution de toute bulle financière spéculative, le cours des bulbes de tulipes a commencé à augmenter aux Pays-Bas. Le mouvement est devenu de plus en plus brutal, au point de rendre complètement folle une très grande partie de la population : on s'endettait pour acheter des bulbes, on mettait en gage sa maison ou même on la vendait, des marchés à terme se sont constitués et les bulbes "rares" sont devenus bien plus chers que des pierres précieuses, on se vantait d'avoir acquis à prix d'or une collection d'oignons rares...

Cette folie collective spéculative s'est produite en présence d'un demi-sextile (angle positif de 30°) entre Uranus et Neptune. Aujourd'hui, un demi-quintile positif de 36° entre ces deux planètes, soit une configuration similaire, est en train de s'achever alors que la monétisation des dettes bat son plein. C'est le premier point commun... Même si dans un cas il s'agissait d'une bulle spéculative marchande, alors qu'aujourd'hui la "bulle des dettes" est alimentée par les banques centrales et encouragée par les Etats.

La bulle sur les tulipes a commencé à crever en février 1637, quand on a commencé à s'apercevoir que l'on spéculait sur des plantes qui ne fleurissent guère plus longtemps que 15 jours par an. Ce fut la première crise financière du monde moderne et, bien entendu, cela s'est soldé par une profonde récession économique.

La belle relation entre Uranus et Neptune s'était alors achevée quelques mois plus tôt, tandis que montait en puissance un choc planétaire redoutable entre Uranus et Pluton sous la forme d'un sesqui-carré de 135°. De surcroît, Saturne est venu renforcer cette relation détestable au début de l'année 1637 (carré de 90° à Uranus et Sesqui-carré de 135° à Pluton), provoquant très directement en février le début rapide de l'effondrement des cours.

Situation similaire aujourd'hui... En effet, un carré très nocif de 90° est déjà en place entre Uranus et Pluton ! Il est potentiellement d'autant plus redoutable que Jupiter vient de passer le cap de son opposition (angle négatif majeur de 180°) à Pluton et plus secondairement d'un carré (90°) à Uranus. De plus, en 2014, Saturne viendra comme en 1637 ajouter sa mauvaise pierre à l'édifice par voie de demi-carré à Pluton et de sesqui-carré à Uranus.

On voit ainsi très bien ce qui attend l'économie mondiale sur les prochains mois et les prochaines années : l'éclatement de la bulle des dettes souveraines, l'envolée des taux d'intérêts et une très probable récession généralisée devant l'incapacité des Etats à honorer leurs dettes.

L'histoire ne se répète jamais de la même façon, bien sûr, mais signalons tout de même que la belle relation entre Uranus et Neptune va s'achever au mois de mars prochain. Quant à la guerre des tranchées entre Uranus et Pluton, elle est déjà bien engagée : l'éclatement de la bulle des dettes souveraines est donc imminente...

Carte astrale au 6 février 1637.

http://www.bourseanticipations.com

carte_du_ciel_astroquick-13.jpg
carte_du_ciel_astroquick-13.jpg (103.35 Kio) Consulté 2393 fois
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7212
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Re: De la "tulipomania" à la "dettomania"...

Messagepar Johnny John » Mar 28 01 14 23:46

Bonsoir à tous.

La position neptunienne qu'affiche ton logiciel, Jean-François, souffre d'un peu de fatigue semble-t-il sur les dates anciennes. Neptune était bien, comme je l'ai d'ailleurs déjà évoqué, à 18°45' Scorpion au début février 1637.

http://www.astro.com/swisseph/ae/1600/ae_1637.pdf

Johnny John
La gravité est le bonheur des imbéciles et la nécessité des religions. (Montesquieu et autre)
Johnny John
 
Messages: 2908
Inscription: Ven 10 10 08 10:49
Localisation: Paris

Re: De la "tulipomania" à la "dettomania"...

Messagepar Jean-Francois Richard » Mer 29 01 14 00:15

Oui je sais, ce logiciel est assez peu précis avant 1700... ;) Cela ne change rien d'ailleurs, l'aspect était bien exact seulement quelques mois avant. J'attends la nouvelle version du logiciel !!
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7212
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Re: De la "tulipomania" à la "dettomania"...

Messagepar Johnny John » Mer 29 01 14 10:56

Bonjour à tous.

Sur le mouvement qui a fait suite au début février 1637, il est vrai que cela change peu; mais pour le spéculos de l'époque, il n'en va pas de même. Trouver une bonne porte de sortie eut été d'une grande suavité en ces temps orageux. Et c'est ainsi que, rétrospectivement bien sûr, nous pouvons voir, grâce à des éphémérides précises, combien le jeudi 29 janvier 1637 présentait des caractères astrologiques des plus séduisants pour larguer ses derniers bulbes aux amateurs d'effloraisons vertigineuses.

Et pour entretenir le prurit astrologique, il est bon de souligner que Quaoar rétrograde se trouvait au 30 Lion, face à Sedna, quand d'autres petits signifiants s'opposaient également avec cette précision qui amuse si souvent les étoiles.

Johnny John
La gravité est le bonheur des imbéciles et la nécessité des religions. (Montesquieu et autre)
Johnny John
 
Messages: 2908
Inscription: Ven 10 10 08 10:49
Localisation: Paris


Revenir vers LES ANALYSES DE BOURSE ANTICIPATIONS

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités

cron