La déstabilisation terroriste

Le bilan et les perspectives des marchés financiers.

La déstabilisation terroriste

Messagepar Jean-Francois Richard » Mer 17 09 14 15:09

La déstabilisation terroriste

Les menaces terroristes sont désormais supérieures à celles qui existaient juste avant le 11 septembre 2001. Il s'agit de la conséquence d'un bien triste ballet astral qui a pris naissance en 1982 et ne s'achèvera sans doute pas avant 2020.

Depuis les attentats de Ben Laden contre le World Trade Center, la menace terroriste n'a jamais cessé en dépit de deux guerres, en Afghanistan et en Irak, qui étaient sensées l'éradiquer. Pire, l'Etat islamique exerce désormais une menace bien plus redoutable que celle d'Al Quaïda...

Le terrorisme islamiste a de nombreuses têtes, mais il puise ses origines à la même source : la conjonction entre Saturne et Pluton de 1982, qui a coïncidé avec les premiers enlèvements barbares d'occidentaux au Liban par le Hezbollah. Sunnite ou chiite, la barbarie terroriste moderne a trouvé là ses racines.

Pour apprécier le phénomène, le cycle entre Saturne et Pluton est très éclairant car, durant son étendue d'environ 32-34 ans, il met à chaque fois en valeur un domaine clé qui concerne la stabilité du globe. En voici un aperçu avec les trois derniers cycles :

- 1883-1914 : déstabilisation et tensions internationales à cause de la course aux colonies des grandes puissances européennes.

- 1914-1947 : deux guerres mondiales.

- 1947-1982 : guerre froide est-ouest.

Comme c'est souvent le cas avec ce cycle, un danger chasse l'autre lors de son renouvellement. Par exemple, à partir de 1982, la faillite de l'Union Soviétique a progressivement mis fin à la guerre froide tandis qu'une nouvelle menace pour la stabilité mondiale est apparue avec le terrorisme islamiste.

Ce dernier a atteint un "pic" en matière de barbarie lors des attentats de septembre 2001. Le parallèle avec le cycle Saturne-Pluton demeure d'une grande précision, puisque les deux planètes étaient arrivées au cap majeur et si nocif de l'opposition (angle géométrique de 180°) un mois auparavant.

S'il ne fallait prendre en compte que le seul cycle entre Saturne et Pluton, on pouvait d'ailleurs se dire que ce coup d'éclat monstrueux constituait un point d'orgue possible du terrorisme islamiste et que celui-ci allait décroître lentement sur les années suivantes. Ce fut sans doute le cas pour Al Quaïda, mais d'autres mouvements plus puissants sont ensuite apparus et notamment l' "Etat islamique".

En fait, le cycle Saturne-Pluton est tout à fait opérant mais c'est surtout Pluton qu'il faut prendre en compte. Au négatif, cette planète est vraiment capable du pire et notamment de la barbarie la plus atroce. Or, depuis 2012, ce même Pluton est aux prises avec Uranus par le biais d'un carré de 90°, configuration extrêmement négative. C'est d'ailleurs un autre carré entre Uranus et Pluton, bien plus détestable d'ailleurs, qui avait permis en 1933 à Hitler d'accéder au pouvoir pour y déclencher ensuite un autre genre de barbarie et à bien plus grande échelle...

Les mauvais côtés de Pluton sont donc exaltés par Uranus depuis 2012 et ce puissant facteur de déstabilisation mondiale, outre les guerres ou coups d'Etat qu'il provoque historiquement et à nouveau aujourd'hui (Ukraine, Gaza, Irak...), favorise également l'expansion du terrorisme. Sur les deux années à venir, il y a vraiment de quoi s'en inquiéter car Saturne va lui-même se mêler de la partie en se trouvant en conflit direct avec Uranus et Pluton (par sesqui et demi carrés).

C'est donc un affreux trio qui est en train de se constituer entre Saturne, Uranus et Pluton et qui va étendre son influence la plus directe jusqu'en 2016. Le terrorisme islamiste n'est pas le seul domaine infernal qui est favorisé par une telle confrontation planétaire, mais en tout cas il est susceptible d'y puiser beaucoup de forces et, potentiellement, de développer sa lourde capacité de nuisances contre l'humanité.

On n'en a donc pas fini avec cette forme de terrorisme. Cependant, on peut remarquer que le cycle actuel entre Saturne et Pluton va s'achever en 2020 pour laisser la place à une nouvelle révolution d'environ 33 ans entre les deux planètes. Il s'agira alors d'une échéance importante en 2020 pour le terrorisme islamiste, qui disparaîtra peut-être pour laisser la place à une menace d'une autre sorte pour l'équilibre mondial et les relations internationales.

On peut ainsi formuler l'hypothèse de la fin de ce terrorisme à partir de 2020, puisque Saturne et Pluton auront bouclé tout un cycle et en amorceront un nouveau. Une alternative à un tel schéma serait que la menace ne fasse que se déplacer, le terrorisme actuel cédant alors la place à de nouveaux risques internationaux mais puisés à la même source : par exemple sous la forme de guerres entre Etats que provoqueraient des régimes islamistes. Cependant, il est pour le moment trop tôt pour avoir une idée précise des changements que va induire le nouveau cycle entre Saturne et Pluton qui va débuter en 2020... En arrivant à cette échéance, il sera bien temps de voir comment la réalité se dessinera et d'en tirer les conclusions astrologiques possibles sur l'évolutions des menaces pour l'équilibre mondial.

Pour le moment en tout cas, on ne peut que constater la déstabilisation qu'entraîne le cycle Saturne-Pluton. Et son regain de vigueur depuis quelques années et surtout quelques mois, en raison du choc supplémentaire que Pluton affronte de la part d'Uranus, l'Irak, la Syrie et Gaza étant là pour en témoigner. Sur ce plan, et plus généralement celui d'une barbarie typiquement plutonienne, les deux années à venir demeurent évidemment à hauts risques !

Prochain demi-carré de Saturne à Pluton sur fond de carré Uranus-Pluton

carte_du_ciel_astroquick-14.jpg
carte_du_ciel_astroquick-14.jpg (72.76 Kio) Consulté 999 fois
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 6928
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Revenir vers LES ANALYSES DE BOURSE ANTICIPATIONS

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité