Le succès de Trump et les mauvaises prévisions astrologiques

Le bilan et les perspectives des marchés financiers.

Le succès de Trump et les mauvaises prévisions astrologiques

Messagepar Jean-Francois Richard » Mer 09 11 16 13:23

L'élection de Trump et les mauvaises prévisions astrologiques...

A ce que j'ai pu en voir, aucun de mes amis astrologues n'avait prévu l'élection de Donald Trump ! Certains ont même rapidement supprimé de leurs blogs des prévisions si flatteuses pour Hilary Clinton...

Cela montre une nouvelle fois, à mon avis, les limites de l'astrologie traditionnelle qui donne si souvent dans le simple roman-feuilleton. Cela ne fait rien, les mauvaises recettes continuent d'être employées. Et puis, dans une élection, on risque le plus souvent de ne se tromper qu'une fois sur deux. Il suffit donc d'attendre celle ou le un sur deux jouera en sa faveur !

Mieux vaut donc à mon avis surtout regarder les cycles planétaires. Ils donnent au moins de bons repères, à défaut de permettre la politique-fiction.

L'élection de Donald Trump est donc une élection d'alternance politique, ce qui pour les Etats-Unis est favorisé par une relation négative dans le cycle Saturne-Uranus. En l'occurrence, on a bel et bien un choc Saturne-Uranus depuis près d'un an avec un sesqui-carré négatif de 135°.

De la même manière, Barack Obama, candidat également d'alternance, avait été élu de façon encore plus caricaturale sur une opposition négative de 180° entre Saturne et Uranus en 2008. Et fort logiquement, il avait été réélu en 2012 pour un second mandat sur une relation positive entre ces deux planètes (quinconce de 150°).

Oui mais... J'avais bien souligné que le conflit Saturne-Uranus actuel "tendait" à favoriser la candidature de Donald Trump. Mais sans insister du tout ! Pour la bonne raison qu'il existe beaucoup d'exceptions dans l'histoire politique américaine et que le cycle Saturne-Uranus ne permet pas d'expliquer ou prévoir mécaniquement toutes les élections.

En 1992, Bill Clinton a par exemple été élu sur une relation positive Saturne-Uranus (demi-sextile de 30°). Or, succédant à un Républicain et étant donc un président d'alternance politique, on se serait attendu à une relation négative Saturne-Uranus...

Le cycle Saturne-Uranus explique beaucoup de choses pour les Etats-Unis, mais il souffre au plan politique un certain nombre d'exceptions.

Mieux vaut donc ne pas chercher à tout prévoir au moyen de l'astrologie, sauf à s'en mordre trop souvent les doigts !
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7481
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Revenir vers LES ANALYSES DE BOURSE ANTICIPATIONS

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités