Vers la démocratie en Chine ?

Discussions sur l'Asie

Vers la démocratie en Chine ?

Messagepar Jean-Francois Richard » Lun 21 06 10 17:04

Vers la démocratie en Chine ?

Les commentaires ont été rares et ils le demeurent sur la situation sociale en Chine. Pourtant, des centaines d'entreprises sont menacés par des grèves, les subissent ou en ont déjà connu depuis quelques semaines. Il s'agit donc d'un mouvement de contestation massif, portant sur les conditions de travail et les salaires pour l'essentiel. De nombreuses revendications ont déjà été satisfaites, notamment d'importantes hausses de salaires, ce qui montre l'importance de ces grèves... comme leur puissance !

La Chine est une dictature stalinienne au plan politique et une démocratie tout à fait ordinaire au plan économique. Un tel système n'est évidemment pas tenable, la contradiction étant flagrante.

Une démocratie peut s'établir quand les conditions économiques sont réunies, en l'occurrence lorsqu'une certaine prospérité est atteinte et s'accompagne de l'essor des classes moyennes à un niveau quantitatif et qualitatif suffisant. C'est évidemment le cas en Chine depuis au moins une décennie...

D'une contestation purement économique actuellement, le mouvement social actuel va évidemment atteindre très rapidement des rivages plus politiques. Probablement va-t-il commencer par revendiquer la liberté syndicale et la constitution de syndicats indépendants, avant de réclamer des élections locales ou nationales libres et le multipartisme.

Au plan astrologique, la Chine semble notamment obéir aux cycles Saturne-Neptune et Saturne-Pluton. En tout cas, ce sont des repères que l'on peut utiliser pour essayer de comprendre ou prévoir certaines des grandes étapes possibles de ce pays. Parmi les repères les plus marquants donnés par ces deux cycles, mentionnons par exemple le mouvement des Gardes Rouges et la Révolution culturelle de la fin des années 1960 en présence d'une opposition Saturne-Pluton; ou la grande contestation démocratique de la fin des années 1980 ayant abouti à la tragédie de la place Tien An Men en 1989 avec une opposition Saturne-Neptune. Sur un mode plus positif, notons que la Chine reconnaît entièrement l'économie de marché en 1992 et s'y adapte sur les années suivantes alors qu'a lieu l'importante conjonction Uranus-Neptune en 1993.

Actuellement, on constate un mouvement de contestation en plein développement, alors que Saturne et Pluton sont en conflit aigu cette année (carré négatif de 90°). De surcroît, Uranus et Pluton le sont également et on peut supposer que la Chine est également sensible à ce cycle.

Ces deux éléments ne sont pas favorables à l'expression de revendications et à leur satisfaction. On peut donc douter que le régime policier chinois se montre prêt à évoluer dans l'immédiat, et même seulement à discuter. Pour le moment, on peut surtout redouter la répression des mouvements de contestation, surtout s'ils commencent à sortir du cadre de simples revendications économiques. Cela peut constituer l'un des dangers de cet été 2010... A cet égard, les semaine et mois à venir seront potentiellement très dangereux pour le mouvement naissant de contestation.

Notons cependant que si Pluton semble être un des piliers planétaire pour la Chine, Neptune paraît bien placé pour être le second. Or si les prochains mois seront surtout plutoniens sur un mode négatif et même très négatif, on aura à partir de l'automne prochain et globalement jusqu'en 2012-2013 une belle relation de Saturne à Neptune (trigone favorable de 120°) sur un fond favorable Uranus-Neptune. Après un mauvais Pluton cet été, la place sera donc libérée pour Neptune plus apaisant et constructif sur les deux années à venir...

En résumé, un schéma tentant à mettre en avant serait une répression des mouvements de contestation actuels, surtout durant cet été. Une telle répression pourrait même être assez dramatique, tant Pluton sera agressé, à la fois par Saturne mais aussi par Uranus, Jupiter et Mars... Certes, il y a là de quoi s'inquiéter. Mais ensuite, la voie d'un dialogue et d'une évolution notable paraissent "éventuellement" possibles sur les 2 à 3 ans à venir, et pourquoi pas se solder au bout du compte par l'instauration d'une démocratie au moins balbutiante ?

Voilà un schéma seulement "possible", mais qui pourrait très bien correspondre, finalement, à un pays qui est en retard sur son cheminement politique logique ou historique. A bien des égards, on peut considérer que la démocratie est très en retard en Chine, eu égard à ce qui aurait normalement dû résulter d'une évolution plus normale et plus rationnelle. Sur ce plan, on pourrait donc être surpris par des évolutions prochaines et très rapides. N'oublions pas que la chute du mur de Berlin en 1989 a enterré d'un coup la dictature stalinienne russe, alors que tous les "experts politiques" la voyaient encore durer des centaines d'années... Non, quand la situation est mûre, cela peut aller très vite. Pourquoi pas en Chine ?

D'autres "experts" prédisent qu'une transition démocratique ne pourrait pas avoir lieu en Chine sans guerre civile. Peut-être, c'est une possibilité qu'il ne faut pas écarter. C'est cependant l'hypothèse la moins probable... En effet, la situation est mûre pour une transition démocratique et, par conséquent, le plus probable est que cela se produise relativement en douceur quand le moment sera venu. Le même type d' "experts" faisaient d'ailleurs les mêmes pronostics sanglants avec les dictatures staliniennes d'URSS ou des pays de l'Est comme avec celles de nature militaires ou fascistes en Espagne, au Portugal, en Grèce ou au Chili. Et qu'a-t-on vu de la fin des années 1970 au début des années 1990 ? Uniquement des transitions en douceur, hormis bien entendu quelques accrochages ou incidents ici et là. Mais rien de dramatique en règle générale et, en tout cas, aucun des affrontements sanglants que prévoyaient les "experts"...

Pourquoi en irait-il différemment en Chine ? Une transition démocratique peut très bien s'effectuer de façon relativement pacifique, d'autant plus que les conditions sont prêtes depuis de nombreuses années. Sauf sur les mois à venir... Si la contestation sociale et bientôt politique va trop vite et affiche trop tôt des objectifs ambitieux, on peut redouter une brutale répression dont les staliniens chinois ont l'habitude. Il faudra donc passer le cap dangereux des prochains mois mais, par la suite, rien n'interdit de se poser la question de la possible instauration d'une démocratie en Chine entre 2011 et 2013.

Pour conclure, on pourra nous objecter astrologiquement que les années 2011 à 2013 ne voient pas de signaux "majeurs" en faveur de la démocratie et notamment pour la Chine. C'est vrai. Des facteurs favorables existent, mais ils ne sont pas de premier plan. Dans ces conditions, si aucune évolution démocratique ne prend forme en 2011 et 2012, il faudrait alors attendre les prochaines conjonctions Saturne-Pluton de 2020 et/ou Saturne-Neptune de 2025-2026 pour voir enfin la démocratie s'installer dans l'Empire du Milieu. Cependant, vu le "retard" à l'évidence pris par la démocratie en Chine, il nous semble que l'on peut au moins se poser la question de son instauration sur les deux années à venir. Si cela ne fonctionne cependant pas, alors les prochaines échéances se situeront effectivement sur la décennie prochaine et par conséquent pas avant 2020... Mais attendons déjà de voir si les deux années à venir réservent ou non une bonne surprise pour les Chinois.
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7541
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar Jean-Francois Richard » Lun 21 02 11 18:52

La Chine s'éveille-t-elle ?

Des revendications démocratiques se font également jour en Chine, premier mouvement ouvertement contestataire depuis 1989 et la répression sanglante de la place Tien anmen.

Le souffle démocratique actuel tient à la belle relation Uranus-Neptune (demi-sextile de 30°). Or, la Chine est également très sensible à Neptune (la démocratie, les libertés, la coopération internationale). En 1989, il y avait l'approche d'un conjonction Saturne-Neptune (très négatif) et on a vu ce que cela a donné... Mais une fois la conjonction établie, cela avait correspondu à la chute du mur de Berlin et au déferlement démocratique dans l'Europe soviétique de l'époque. Mais pas en Chine, qui avait eu le tort, au moins sur un plan astrologique, de se lancer à la conquête de la démocratie 6 mois trop tôt.

Si l'on évite les bons sentiments et que l'on s'en tient à une approche rigoureuse et réaliste, il apparaît évident que la Chine "mérite" mille fois plus une démocratie que les pays du Moyen Orient, Tunisie exceptée sans doute. La Chine a en effet connu depuis 20 ans une croissance exceptionnelle, qui a provoqué l'émergence rapide, solide et durable de classes moyennes qui constituent ainsi le terreau nécessaire et suffisant pour l'établissement d'une démocratie.

De façon objective nous semble-t-il, il est totalement aberrant que la Chine n'ait pas déjà basculé vers la démocratie ! Toute les conditions sont réunies au plan économique et social... Il ne manque plus que le petit coup de pouce du destin pour franchir un tel cap. Même les dirigeants staliniens chinois ne sont pas hostiles à une telle évolution ou, du moins, ils s'interrogent majoritairement et parfois même publiquement comme le Premier ministre Hu Jintao.

Il suffirait par exemple que le régime annonce la tenue d'élections municipales libres ou au moins plus ouvertes pour lancer le mouvement... Sait-on jamais ? De toute façon, c'est la seule évolution possible pour la Chine. Et ce serait évidemment une très bonne chose, alors que l'empire du Milieu est en train de devenir progressivement la première puissance économique mondiale.

Pour les différents pays du Maghreb, où les aspirations démocratiques flambent comme une traînée de poudre, à l'image de toute période révolutionnaire, les repères astrologiques sont moins favorables. Non pas à court terme, mais à un peu plus long terme et notamment à partir de l'année prochaine. Déjà, on peut s'interroger sur le printemps et l'été prochains, qui pourraient conduire à de premiers revers.

La contestation actuelle a au moins démontré une chose, s'il en était besoin : l'aspiration aux libertés et à la démocratie est universelle et ne souffre aucune exception. Cela constitue un profond et irrémédiable échec pour les "républiques" islamiques, comme celle d'Iran, et un coup non moins important pour les mouvances terroristes. Le mouvement actuel, même s'il n'aboutit pas au bout du compte ou seulement de façon partielle et limitée, même si des "républiques islamiques" émergent ici ou là au bout du compte, restera dans l'histoire au même titre que le "printemps des peuples" en 1848 en Europe : il avait échoué mais néanmoins ouvert la voie à l'apparition sur les décennies suivantes de toutes les démocraties européennes (Grande-Bretagne exceptée, puisque c'était déjà le cas).

Cela donne aussi un autre repère pour apprécier la force démocratique du cycle Uranus-Neptune : renouvelé en 1993 (fin des guerres dans les Balkans et progrès de la démocratie dans de nombreux pays, notamment en Amérique Latine, sur les années suivantes), l'étape de son premier et si positif demi-sextile conduit à un élan démocratique que l'on voit rarement dans l'histoire. A chaque fois, cependant, Neptune se retrouve au centre du jeu planétaire. Voici le simple résumé des mouvements démocratiques les plus importants de l'histoire moderne :

- 1848 : "printemps des peuples" en Europe et instauration de plusieurs Républiques provisoires : conjonction positive Saturne-Neptune. Echec de ces révolution démocratiques dés la fin 1848, en raison d'un conflit Uranus-Neptune (installation d'un demi-carré négatif de 45°).
- 1945 : l'Europe retrouve la démocratie, le Japon y accède, de nombreuses colonies en font l'apprentissage provisoire : Uranus-Neptune (long et donc très puissant trigone positif de 120°)
- 1989-1990 : chute du mur de Berlin et des dictatures staliniennes (conjonction positive Saturne-Neptune).
- 2011 : Evénements actuels avec Uranus-Neptune (demi-sextile positif de 30°). Parallèlement, Saturne et Neptune sont en conflit (sesqui-carré négatif de 135°), ce qui devrait normalement valoir certains revers sérieux au cours des prochains mois ou à partir de 2012 en raison d'autres configurations favorisant les régimes autoritaires et les restrictions aux libertés (carré négatif de 90° entre Uranus et Pluton).

Le 21 février 2011
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7541
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)


Revenir vers ASIE

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité