Séisme et catastrophe nucléaire au Japon

Discussions sur l'Asie

Messagepar Stephane » Mar 15 03 11 08:47

Apache, c'est pas évident de trouver la bonne date au jour près, selon Wikipédia:

- Santorin : La date précise de l'éruption reste débattue, la datation traditionnelle vers -1550, établie par l'étude comparée des styles de céramique, ayant été remise en cause par l'utilisation d'autres méthodes (carbone 14, dendrochronologie) qui indiquent des dates plus anciennes. Actuellement la période retenue comme la plus probable se situe entre -1627 et -1600, sans certitude toutefois

- Pomp√©i: La date exacte de l'√©ruption fut longtemps plac√©e au 24 ao√Ľt 79 car la majorit√© des manuscrits de Pline portait la mention des calendes de septembre, quelques manuscrits cependant portaient des le√ßons indiquant des dates diff√©rentes et l√©g√®rement post√©rieures : l'une indique en particulier les calendes de novembre (1er novembre), peut-√™tre faut-il alors placer l'√©ruption le neuvi√®me jour avant les calendes de novembre, notre 24 octobre. Longtemps d√©laiss√©e cette datation a suscit√© √† nouveau l'int√©r√™t des historiens au regard des indices de plus en plus nombreux qui semblaient placer l'√©ruption en automne : des dolia (grandes amphores) semblaient contenir du vin fraichement press√©, les braseros √©taient allum√©s le jour de l'√©ruption, la v√©g√©tation indiquait l'automne : noix, figues1. Selon des travaux r√©cents, en particulier ceux de l'arch√©ologue italienne Grete Stefani, l'analyse de monnaies trouv√©es en 1974 dans la maison du bracelet d'or et datant de la quinzi√®me salutation imp√©riale de Titus, n√©cessairement post√©rieures au d√©but de septembre 79, aurait r√©cemment confirm√© cette datation2.
Dernière édition par Stephane le Mar 15 03 11 17:27, édité 1 fois.
"Le marche peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable". JM Keynes
Stephane
 
Messages: 1324
Inscription: Mer 03 12 08 14:36
Localisation: Paris

Messagepar Christophe » Mar 15 03 11 11:21

Je viens de regarder du c√īt√© de l'√©ruption de la montagne Pel√©e, le 8 mai 1902.

Pour être précis, le volcan a commancé à gronder le 25 avril, mais la catastrophe (30 000 morts) est donnée pour le 8 à 7 h 50.

Les aspects marquants :

Opposition pluton 18 gémeaux à uranus (r) 20 sagittaire

Carrés jupiter 16 verseau à mars 8 et soleil 17 taureau.

Carré neptune 29 gémeaux à venus 1 bélier elle même au demi carré du
soleil.

Enfin, mercure 28 taureau est opposé à la lune noire (r) 29 scorpion qui est au demi carré de chiron 14 capricorne.

Par contre, la lune ne participe à aucun de ces antagonismes sauf à reculer l'heure qui amènerait l'astre dans la configuration des carrés à jupiter.
Christophe
 
Messages: 1436
Inscription: Mer 09 06 10 21:38
Localisation: Paris

Messagepar Jean-Francois Richard » Mar 15 03 11 15:04

Ce séisme nous a tous pris de court, c'est évident...

Pour essayer de commencer à comprendre, de mon point de vue, Pluton concerne aussi bien les séismes (débat avec alpha sur ce point...) que le nucléaire (on est là, je crois, tous d'accord).

Je note, parmi les éléments à relever, qu'Uranus est entré en Bélier le samedi 12 mars à 00h00 GMT à peu près, soit à peine une douzaine d'heures après le séisme.

Ce faisant, son carré "croissant" à Pluton a pris plus d'importance, car il est désormais dans deux signes cardinaux d'une part et "direct" d'autre part, si je puis m'exprimer ainsi, car reliant deux signes eux-mêmes en carré. Il n'y a donc plus l'atténuation de ce carré par le signe des Poissons dans lequel se trouvait auparavant Uranus...

Le drame que vit le Japon est essentiellement d'ordre nucl√©aire, les d√©g√Ęts du s√©isme + tsunami, bien qu'effroyables, √©tant √† cet √©gard "secondaires". A mon avis, c'est donc le grand carr√© Uranus-Pluton qui est √† regarder de pr√®s, car lui seul au plan plan√©taire peut repr√©senter la catastrophe nucl√©aire actuelle. Peut importe d'ailleurs, sur ce plan, que le pire sc√©nario se mette ou non en place. De toutes fa√ßons, l'√©nergie nucl√©aire subit aujourd'hui une mise en cause probablement irr√©m√©diable qui va se poursuivre avec la mise en place d√©finitive du grand carr√© Uranus-Pluton tout au long des mois et ann√©es √† venir.

Je note aussi que, très probablement, la conjonction Jupiter-Uranus est à prendre en compte. Il y a d'abord eu le carré Jupiter-Pluton de fin février et, aussi, comme l'avait souligné Henri, autour du 11 février dernier, un sesqui-carré exact Pluton-Sedna et un demi-carré exact Jupiter-Sedna. Sedna, sans doute, a joué ce que l'on avait déjà repéré comme une probable "caisse de résonnance" (crise des subprime notamment avec Sedna au carré de l'opposition Saturne-Neptune en 2007). Même si cela complique les choses, Sedna est visiblement à prendre en compte...

Sur le court terme, une interrogation car on ne peut manier des drames humains sans retenue. Il ne s'agit pas d'un indice boursier... Je note que l'amas Uranus-Mercure-Jupiter va se situe aujourd'hui (en fin de journée exactement) au carré exact de Pluton. On en a déjà vu, sans aucun doute, les conséquences avec les dernières explosions dans des réacteurs à Futushima et des dégagements radioactifs. Espérons que cela n'aille pas plus loin...

Cependant, force est de constater que le carré de Pluton au point d'équilibre de cet amas Uranus-Mercure-Jupiter au début du Bélier (!) n'est pas encore tout à fait atteint et ne le sera que d'ici environ 24 heures. Ce n'est évidemment pas rassurant, même s'il ne faut pas tomber nécessairement dans le catastrophisme.

Il reste et il restera une inconnue de taille au plan prévisionnel et de la compréhension de ces événements. Je pensais bien évidemment que le carré Uranus-Pluton allait provoquer bien des problèmes et des catastrophes liés au nucléaire, civil ou nucléaire. C'est dans mon dernier livre "La crise vue par l'astrologie", en long, en large et en travers.

En revanche, la première tragédie sur ce plan est largement en avance... Je ne pensais pas que le nucléaire pouvait être "franchement" impliqué dés à présent. C'est peu conforme avec la logique des cycles planétaires, du moins tels qu'ils fonctionnent d'ordinaire, leur traduction concrète la plus manifeste se produisant quand l'aspect est arrivé à maturité. Tchernobyl s'était produit alors qu'était déjà "installé" le demi-carré Uranus-Pluton de 1986-1987. Là, le carré Uranus-Pluton ne commencera à être "installé" que dans un peu plus d'un an.

Il y a donc en ce moment une situation qui mérite un ample examen et de larges débats...
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7639
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar Stephane » Mar 15 03 11 16:45

La toile de fond est certainement donn√©e par Ur/Pl en effet et pourquoi ne pas y ajouter Sedna /Pluton, mais le pays est logiquement donn√© par le th√®me national, que personne ne regardait, ou bien par le nombre de centrales nucl√©aires dans le monde... il y a 5 ou 6 grands pays nucl√©aires, et pas plus d'une douzaine en tout, √ßa limite les endroits o√Ļ il peut y avoir de la casse.

Sur le déclencheur, il y a une vraie corrélation avec les éclipses Janvier 2011 et Décembre 2010, et elles n'ont malheureusement pas finies d'être activées. Le soleil passera sur l'activation de l'éclipse ET Uranus les 20/21 Mars !

Tout cela fait un cocktail explosif: contexte "nucl√©aire" Ur/Pl, Pluton stationnaire et agress√© par Jupiter (Pollutions), s√©rie d'aspects n√©gatifs Sat/Nep et Ju/Sat en formation et d√©clenchement par activation d'√©clipse au passage sur un point "mondial", le 0¬į b√©lier. Cela dit, le contexte s'am√©liore bien dans les semaines √† venir (apr√®s d√©but avril), on peut donc imaginer que le sc√©nario catastrophe √† la Tchernobyl sera √©vit√©, parce que le Japon, c'est pas la toundra, et le choc serait √©norme.

L'éclipse de Mai 2012 tombera pile sur le Japon par ailleurs.

Image


Comme celle de Janv 2011 tombait sur les pays du Maghreb, notamment:
Image
"Le marche peut rester irrationnel plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable". JM Keynes
Stephane
 
Messages: 1324
Inscription: Mer 03 12 08 14:36
Localisation: Paris

Messagepar Jean-Francois Richard » Mar 15 03 11 21:57

Il faut encore rajouter (on n'a pas fini en ce moment...), ce que vient de me signaler √† juste titre un abonn√© √† BA, que le mi-point entre Saturne et Pluton (toujours en carr√© large) se situe vers 26¬į scorpion. Le sesqui-carr√© √† ce mi-point tombe donc √† 11¬į b√©lier. Or, quelques heures avant le d√©but du s√©isme, la lune noire √©tait sur ces 11¬į du b√©lier. Sur le fond, on retombe √† nouveau sur Pluton...
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7639
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar Christophe » Mar 15 03 11 23:06

Regards c√īt√© sedna :

01/09/1923 : 15 bélier sesqui mars 0 vierge, seul aspect remarquable.

17/01/1995 : 12.39 taureau opposition aux NL 11 scorpion.

11/03/2011 : 21.28 taureau relatif demi carré pluton 07.17 capricorne.

Pas très convaincant si ces aspects ne sont pas associés à ceux cités précédemment. :?
Christophe
 
Messages: 1436
Inscription: Mer 09 06 10 21:38
Localisation: Paris

transit pluton saturne

Messagepar Dimitri » Mer 16 03 11 10:18

Sur le thème du Japon , je vois Saturne à 8 degrés du capricorne .
Pluton est actuellement à 7 degrés .
Je me demande si ce transit n'aurait pas une forte influence ?????
Dimitri
 
Messages: 8
Inscription: Sam 31 07 10 14:40
Localisation: Guillestre

Messagepar schmuck » Mer 16 03 11 10:29

En ce qui me concerne j avais

MAR 11 = Uranus enters Aries in Ecliptic Longitude Friday evening. March 6-11 For markets 7-14 = Many things change ‚Äėforever‚Äô!

MAR 12-13 = More heavy duty tensions over this weekend! Be SHORT for Monday Open [14th]

MAR 16 = Jupiter contraparallel Saturn = More Bearish economic statistics ‚Äď Mercury/Mars = More news of violence.

MAR 19-20=Full Moon forms a Grand Cross with Moon’s Node opposing [Uranian] Hades = ALL on the Vernal Equinox and Zero Cardinals
schmuck
 
Messages: 84
Inscription: Jeu 19 03 09 09:23

Messagepar Jean-Francois Richard » Mer 16 03 11 12:27

La nuit prochaine, on a la Lune sesqui-carré pluton, etc avec Uranus, Saturne, Jupiter Mercure et Vénus... C'est pas bon du tout. De plus, vénus passe d'un demi-carré à uranus à un demi-carré à pluton qui sera exact dimanche avec un sesqui-carré lune-pluton par ailleurs. C'est pas bon du tout non plus...
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7639
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar Jean-Francois Richard » Mer 16 03 11 19:30

Je reproduis une analyse faite rapidement hier mardi 15 mars...

Des catastrophes impliquant le nucl√©aire civil ou militaire √©taient pr√©vues √† cause de la mont√©e en puissance d'un conflit entre Uranus et Pluton (carr√© de 90¬į). Actuellement, cette configuration d√©testable est "croissante" depuis 2006 environ, sera √† maturit√© entre 2012 et 2016 et en phase "d√©croissante" de 2016 √† 2020 environ.

Nous n'avions √©videment pas pr√©vu un drame li√© au nucl√©aire actuellement... Et pour cause ! En revenant sur l'explosion de la centrale de Tchernobyl (29 avril 1986), nous avions bien un conflit entre Uranus et Pluton (demi-carr√© de 45¬į), mais celui-ci √©tait "d√©j√†" arriv√© √† maturit√© (janvier 1986 √† fin 1987). D'autres incidents ou accidents nucl√©aires (milieu des ann√©es 1960 notamment) avaient √©galement eu lieu avec des conflits plan√©taires impliquant Pluton mais "arriv√©s √† maturit√©". Ce n'est pas le cas aujourd'hui, ce conflit ne faisant encore que "monter en puissance".

En quelque sorte, le drame japonais est donc en avance... Cela montre une nouvelle fois les limites de l'astrologie, qui ne peut toujours bien cerner le timing précis, même si la trame de fond permet de comprendre les événements quand ils se produisent, parfois en avance et parfois en retard. En l'occurrence, il y a avait une "marge d'erreur" d'une année entière, ce qui n'est pas rien.

Pour certains amateurs, précisons cependant le contexte actuel pour mieux le comprendre à présent. De mi-février à fin février, Jupiter est passé au carré de Pluton et au demi-carré de Sedna (nouvelle "planète"), Pluton formant lui-même un sesqui-carré à Sedna. De notre point de vue, Sedna est une "caisse de résonnance", aggravant par exemple la crise des subprime pendant l'été 2007 (au carré de l'axe de l'opposition Saturne-Neptune de l'époque).

Ces éléments ont formé une trame déjà négative mais pas déterminante, bien que l'on remarque le passage de la Lune sur Sedna une demi-journée avant le séisme. Ce séisme a eu lieu le vendredi 11 mars et Uranus a changé de signe en passant des Poissons dans celui du Bélier une demi-journée plus tard le samedi 12 mars peu après 00h00 GMT. Ce faisant son carré "croissant" à Pluton s'est retrouvé plus franc car allant du Bélier au Capricorne, deux signes qui sont également en carré négatif. Par ailleurs, Jupiter est juste devant Uranus en compagnie de Mercure. Les divers incidents de ces derniers jours ont vu ce trio agresser "dans leur masse globale" Pluton...

Aujourd'hui (15 mars NDLR), période la plus critique avec des fuites radioactives importantes, ce trio Uranus-Mercure-Jupiter (dans l'ordre) est précisément, en son point d'équilibre géométrique, au carré exact de Pluton (dans la soirée précisément). On voit bien, de notre point de vue en tout cas, que c'est donc sur le fond le grand carré Uranus-Pluton qui constitue la trame de fond du désastre nucléaire actuel.

Du moins, on peut à présent le comprendre, à défaut de l'avoir prévu... Manier Sedna, par exemple, est des plus délicat et difficile. Sa mauvaise position avait simplement été l'un des éléments nous rendant plus prudents fin janvier et ensuite à la mi-février. C'était au moins cela...

Quoiqu'il en soit et en prenant du recul par rapport à la tragédie que vit le Japon, ce grand conflit entre Uranus et Pluton (infiniment plus important que lors de Tchernobyl au seul point de vue planétaire) va avoir de grandes conséquences. La Suisse vient déjà de décider d'abandonner l'énergie nucléaire. Trop dangereux... Cela ne fait sans doute que constituer le point de départ d'un grand mouvement de remise en cause de la production d'électricité par la voie nucléaire. Economiquement (et boursièrement aussi), cela devrait avoir de profondes conséquences. Il est en tout cas probable que l'on soit à un tournant en la matière, ce que devrait probablement confirmer Uranus et Pluton quand leur conflit arrivera à maturité complète (2012-2016). Il est bien possible que l'on abandonne totalement la construction de centrales nucléaires et que l'on ferme progressivement celles qui existent...

Les informations sont disparates et contradictoires... Mais il semble que les centrales nucléaires japonaises étaient non seulement protégées contre les séismes mais aussi contre les tsunami, à condition que les vagues ne dépassent pas 10 mètres de hauteur. Mais elles ont atteint 14 mètres (record absolu), noyant donc les groupes électrogènes qui remplaçaient le réseau électrique déjà défaillant... Si ces informations sont exactes, qui ou quelles précautions peuvent effectivement garantir qu'il n'y ait pas d'autres incidents majeurs dans d'autres centrales de la planète ? Y compris en prenant en compte les risques supplémentaires que feraient courir des attentats terroristes ?

Il donc assez envisageable que tout le monde finisse par aboutir √† la conclusion que les dangers du nucl√©aire sont trop importants pour √™tre encourus. En France, par exemple, il y a 58 r√©acteurs. Il suffirait qu'un seul d'entre eux explose pour que, potentiellement, le pays tout entier soit ray√© de la carte √† cause de la radioactivit√©. Et sans compter les d√©g√Ęts caus√©s √©galement aux voisins de l'hexagone... D√©sormais, qui va vouloir prendre un tel risque ?

Les ann√©es √† venir vont donc remettre en question le nucl√©aire civil, cela nous para√ģt quasiment acquis car c'est dans la logique du conflit Uranus-Pluton. Les cons√©quences √©conomiques vont en √™tre impressionnantes. La caricature de celles-ci, ce sera notamment la France : 80% d'√©nergie d'origine nucl√©aire... Et un co√Ľt de revient environ 40% moins cher que pour la production √©lectrique √† partir de centrales √† charbon, au fuel ou au gaz. Et m√™me 8 fois moins cher que l'√©nergie produite par les √©oliennes ou les panneaux solaires !

On imagine facilement que l'abandon du nucl√©aire ferait grimper la facture des entreprises et des particuliers jusqu'√† des sommets ! Sans compter que cela devrait davantage pousser √† la hausse les prix du p√©trole et du gaz ! On peut donc se demander dans quelle mesure il ne s'agira pas d'un bouleversement √©conomique assez substantiel, qui devrait de surcro√ģt peser sur la croissance √©conomique...

Pour conclure, soulignons simplement que le conflit entre Uranus et Pluton est toujours "croissant" et qu'il n'arrivera √† maturit√© qu'√† partir de l'an prochain. Cela implique √† coup s√Ľr d'autres incidents, accidents ou drames d'origine nucl√©aire. Civils assez probablement mais aussi militaires, car Uranus et Pluton, au n√©gatif, sont l'un des facteurs de guerres les plus s√©rieux. Des conflits arm√©s impliquant notamment le nucl√©aire apparaissent ainsi assez probables, y compris en tenant compte des risques de "bombes sales" lanc√©es par des mouvements terroristes.

Avec la catastrophe japonaise, nous voici déjà entrés dans une nouvelle phase que nous n'envisagions pas avant 2012 ou même 2013. Elle est déjà active, au moins pour son premier coup d'éclat.

Le 15 mars 2011
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7639
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

PrécédentSuivant

Revenir vers ASIE

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités