Les humeurs du Net

Discussions sur les différents sujets d'actualité.

Re: Les humeurs du Net

Messagepar Johnny John » Mer 16 01 19 00:27

Bonsoir à tous.

La cause est aussi connue qu'elle est commune : la haine viscérale de la démocratie qui unit la "droite" comme la "gauche". Le RIC n'est pas assez bourgeois pour nos deux évincés de la République, qui doivent tout au citoyen et le lui rende si bien du bout de l'escarpin.

Hollande veut, dit-il, solenniser le référendum; outre qu'on a du mal à croire qu'il sait ce que c'est, on a cru entendre dans son "solenniser" sodomiser. C'est un homme qui aime beaucoup solenniser, aussi ne lui prêtons que le solennel dont il s'est embouché. Solenniser le référendum... c'est les Suisses, qui votent aussi simplement que librement plusieurs fois par an sur tous les sujets qui leur conviennent sans aucune contrainte, obligation ni difficulté, qui doivent en entendant une telle clownerie s'effondrer de rire. Comment ne pas les comprendre ?

Hollande est très réticent, le brave chou, au référendum, parce qu'il divise, dit-il. L'homme a un regard d'aigle, il voit de loin, ses verres correcteurs le lui permettent, aussi il sait que lorsque le citoyen s'occupe de ses propres affaires, ça divise et ça divise sévère... la classe politique qui se sent alors exclue de ses privilèges monarchiques où l'on décide pour les autres, par les moyens des autres et sans les autres. Ca divise, c'est énorme ! On a des penseurs en France... et des penseurs qui exercent le contrôle parental afin d'éviter que le citoyen, ce triste imbécile, ne s'égare dans des sujets qui le concerne pourtant directement.

Tiens, en parlant de la France justement, elle serait pas un peu divisée actuellement, la France, et pourtant aucun référendum à l'horizon. Mais bon, ce ne doit être qu'une illusion d'optique, tout le monde n'a pas la belle paire de lorgnon de l'ex-papa de la nation.

Lui Sarko, comme toujours bien en phase avec la gauche qui n'est pas de gauche tout en étant mais sans en être, il voit les choses simplement et les dit pareil, pareil qu'il les comprend, simplement : « le référendum doit être une question très simple à laquelle on peut répondre par oui ou par non ». A contrario, « je ne pense pas qu'on peut répondre par oui ou par non à un traité de 250 articles ».

Ainsi la question ne doit être simplement simple, elle doit être très simple, évidemment pour le citoyen simplet c'est indispensable; mais même le citoyen intelligent, sauf le très intelligent comme lui bien sûr, ne pourrait pas se prononcer sur l'effet d'un traité, tout simplement parce que le traité a 250 articles, tout comme il ne pourrait pas dire s'il veut que ses droits dans un domaine particulier soit protégés au prétexte que pour y parvenir il faudrait rédiger 3500 articles réunis en deux volumes.

Mais notre homme, ne voulant pas terminer sur une trop mauvaise note, ajoute tout de même que non seulement il aurait volontiers fait un référendum, c'est son sens de l'humour, mais encore que pour des raisons institutionnelles, médiatiques et politiques, les référendums lui apparaissent si dangereux qu'ils doivent être maniés avec la précaution de l'artificier. C'est vraiment de la dynamite le référendum, le citoyen est quelqu'un de décidément très dangereux... très très dangereux. Il faut le tenir à distance, surtout de ses propres affaires.

Enfin prévoyant comme un écureuil, il conclut pour un effet sourire absolument réussi : "Ça ne veut pas dire qu'on ne doit pas les avoir, mais la Veme République, c'est le pouvoir donné à un homme et une majorité pour cinq ans: qu'ils assument leur pouvoir ». Et effectivement, pour Sarkozy, les référendums, il faut les avoir, ils ne servent à rien qu'à amuser la galerie, donc il faut les avoir, d'autant que c'est le chef qui décide, il a un mandat pour ça, comme un gérant d'immeuble, donc comme un gérant d'immeuble, il fait ce qu'il veut, le propriétaire ne devra s'inquiéter du travail de son mandataire que cinq ans plus tard, si bien évidemment l'immeuble est encore debout.

https://www.valeursactuelles.com/politi ... dum-102859

Johnny John
La gravité est le bonheur des imbéciles et la nécessité des religions. (Montesquieu et autre)
Johnny John
 
Messages: 2831
Inscription: Ven 10 10 08 10:49
Localisation: Paris

Re: Les humeurs du Net

Messagepar Johnny John » Jeu 17 01 19 15:22

Bonjour à tous.

Il est très distrayant d'observer combien le RIC donne aux politiques français cette sensation d'une sorte de chose qui leur colle aux fesses, un truc assez gras, qui les poursuit et dont ils savent si peu se débarrasser qu'on les voit brandir, en guise de décrotteur, des argumentaires tous plus indigents les uns que les autres et font même douter de leurs facultés à diriger un pays.

Macron, ce Minc sous le soleil, évoque le Brexit pour tenter de se dégoûter de ce qui a toujours fait son dégoût : la décision du citoyen sur les affaires du citoyen. Il est vrai que le citoyen pue tant la médiocrité qu'il lui faut le contrôle parental du papa de la Nation. Et ça, Macron, il en est bien conscient. Il ne peut pas avoir que des défauts cet homme-là.

Macron nous montre le Brexit comme image de notre propre médiocrité en tant que citoyen, puisqu'on serait capable de voter comme les Britanniques pour notre propre existence, l'horreur absolue pour Macron. Il le souligne d'autant plus que personne à ce jour ne sait ce que le Brexit sera, hormis qu'il est le révélateur de la nécessaire médiocrité européenne en matière du traitement de l'immigration puisque jamais soumis à l'agrément d'aucun peuple, cause fondamentale du Brexit.

Ainsi, pour Macron, il faut se méfier de notre imbécillité, elle pourrait être aussi grave que celle qu'il semble prêter aux Britanniques, donc soyons intelligents suivons Macron, l'anti-démagogue, et à défaut d'admiration restons au moins silencieux, par respect pour le maître de cette France qui se construit uniquement par procuration, loin de tout ajustement du citoyen, cette fameuse France en forme de projet perso, de truc bien à soi, de maison de famille, de boîte à copains, de propriété privée.

Bien sûr, on pourrait être critique vis à vis de notre Président, mais ce serait oublier cette intensité dans l'effort qu'il a entrepris pour dénouer les arcanes de la démocratie. Il a très bien perçu la différence entre une démocratie représentative et une démocratie directe, il a très bien vu que la représentative, c'est lui, et que la directe, c'est aussi le citoyen. Il y en a un de trop, et ça, il l'a bien vu.

Mais il n'a pas vu que cela, il voit beaucoup Macron, il a vu aussi la démocratie, et il paraît qu'il l'a reconnue... à quoi ?... Là évidemment c'est le grand mystère, il n'en dit mot, et pourtant il a fait au moins deux ans de philo; eh bien, non, pas un mot. C'est un modeste. Beaucoup de qualités notre Président !

Et c'est drôle combien, à l'instar des petits, les grands esprits se rencontrent; Reynié, ce panthéon de l'analyse socio-économique qui illumine les instances du parti "Les Républicains", il cadre comme Macron, pour lui le RIC, objet étrange s'il en est, Suisse donc, n'est pas du tout dans le souhait des Français car il ne veulent pas aller voter tous les jours, les Français. Evidemment, il se garde bien de demander l'avis des Français, mais comme il le connaît d'avance, il est comme Macron qui voit, lui aussi, dans le RIC la possibilité de changer tous les jours, le matin de préférence, les décisions politiques de la veille. Certains à cet égard dirait : tas de corniauds ! Mais comme ce sont les impolis qui agissent de la sorte, on ne va pas les imiter.

Toutefois il y a dans ce "tous les jours", une telle pléthore, une outrance si énorme qu'on y sent son mensonge bien frappé, sa rustique escroquerie. L'un de ces diseurs de conneries monumentales représente l'université, l'autre France. Et l'un comme l'autre demandent la confiance... Ils l'ont; indubitablement, ils l'ont. On ne se trompera pas sur ce qu'ils auront voulu si fort paraître.

Mais au fait, qu'est-ce qu'un citoyen ? En France, c'est quelqu'un qui doit avoir une confiance absolue en ceux qui ne la lui accorde absolument pas. C'est peut-être un peu exagéré; le citoyen, en France, mérite qu'on l'interroge, disons... 10 fois en 60 ans. Eh oui, c'est beaucoup, c'est d'une audace folle, certes, mais comme il s'agit des Français, on peut leur faire confiance, au point même de les débarrasser de tout souci du choix des sujets soumis au vote. D'ailleurs, le général De Gaulle, pour désigner les Français, avait un mot, un mot à la savoureuse odeur de foin; en le prononçant c'est bien évidemment au référendum qu'il songeait. Il y en a eu un en 1958.

Soyons lucides, c'est de tout ça d'où vient la jalousie proverbiale des Suisses à notre égard. De tout ça.

https://www.marianne.net/politique/face ... -le-brexit

http://www.cndp.fr/crdp-reims/cinquieme/referendums.htm

Johnny John
La gravité est le bonheur des imbéciles et la nécessité des religions. (Montesquieu et autre)
Johnny John
 
Messages: 2831
Inscription: Ven 10 10 08 10:49
Localisation: Paris

Re: Les humeurs du Net

Messagepar Johnny John » Dim 20 01 19 13:43

Bonjour à tous.

Je tiens à adresser un appel solennel à toutes les personnes qui pourraient lire ce message. Le RIC est un danger terrible ! Attention terrible ! C'est grâce à lui qu'Hitler est parvenu au pouvoir. L'annexion des Sudètes, c'est le RIC; l'invasion de la Pologne, c'est le RIC; l'opération Barbarossa, c'est le RIC; Dachau, c'est le RIC; la marche sur Rome de Mussolini, c'est le RIC; Jean-Claude Carrière, c'est... le Ricard. Putain ! la dose qu'il a dû prendre avant de venir à l'émission !

Heureusement la journaliste de pointe du service public ne s'en est pas laissé conter, Léa Salamé, en entendant le sage de la sagesse orientalo-orientale, a su lui rétorquer, avec ce sens qu'on lui connaît de l'indignation exorbitée, d'un silence béat où toute sa connaissance historique se retrouvait dans la communion aux propos de son suave interlocuteur.

Un moment donné, en écoutant le sage s'exprimer sur son ignorance de la signification du mot peuple, on pouvait se dire, le pauvre à son âge il est bon pour l'ehpad, mais très vite on a été rassuré quand il s'est souvenu, contrairement à beaucoup, que le peuple c'était elle, Léa, c'était lui Jean-Claude; et qu'en conséquence il fallait se méfier du peuple. Au final, on pensait l'homme usé, eh bien non, lucide comme pas deux Jean-Claude.

Une fois l'émission finie, en repensant aux propos du sage de la Butte, à cette douce manière de prendre, à son image, les gens pour des cons, et même son interlocutrice d'ailleurs, on s'est un peu épouvanté que les braves français, dont il faut tant se méfier à propos de leurs votes, on pu voter, l'horreur totale, pour un texte de 92 articles baptisé "Constitution". Pourvu qu'après Sarkozy, Hollande et Macron ça ne nous amène pas le nazisme !

Ah ! la monarchie, c'était quand même mieux ! D'ailleurs en Arabie Séoudite, ils en ont bien conscience.

https://www.franceinter.fr/emissions/l- ... embre-2018

Johnny John
La gravité est le bonheur des imbéciles et la nécessité des religions. (Montesquieu et autre)
Johnny John
 
Messages: 2831
Inscription: Ven 10 10 08 10:49
Localisation: Paris

Re: Les humeurs du Net

Messagepar Johnny John » Ven 25 01 19 18:45

Bonjour à tous.

Il n'en manquait qu'un de toute la famille "Spray anti-gueux"; par bonheur le Temps a su lui donner la parole avant qu'il ne meurt d'une apnée trop prolongée de la causette fondamentale.

Bernard, armé comme un chevalier en boîte de conserve, fier lancier de l'Europe en dentelle, va partir pour sa campagne d'assèchement des marécages du populisme et du nationalisme. Les Gilets jaunes, qui doivent sans doute mériter tous ces "ismes" dans la pensée lévyenne, vont donc devoir se protéger contre les effets du Baygon.

Bernard ne part pas seulement en campagne, il dit des choses importantes, comme par exemple : "En Europe, le peuple ne doit pas être le seul souverain." Qui est l'autre... encore un mystère; demi-mystère, on ne sait pas qui, on ne sait pas quoi, mais on connaît en revanche ses habitudes, elles sont toute entière du côté de Saint-Germain des Près.

On ne perd jamais vraiment son temps en écoutant Bernard, on vient en effet d'apprendre que le peuple est souverain en Europe. C'est pas rien de savoir ça.

Le lien vers "le Temps" est inutile, tout l'essentiel sur le sujet vient d'être dit, et le temps est une chose précieuse.

Johnny John
La gravité est le bonheur des imbéciles et la nécessité des religions. (Montesquieu et autre)
Johnny John
 
Messages: 2831
Inscription: Ven 10 10 08 10:49
Localisation: Paris

Re: Les humeurs du Net

Messagepar Christophe » Mar 29 01 19 18:51

RÉFÉRENCE AU VETO PROBABLE DES ÉDILES DÉBILES EUROPÉENS SUR LA FUSION ALSTOM/SIEMENS

Il est vraiment paradoxal que les fonctionnaires de Bruxelles fassent tout pour maintenir l’Europe dans un statut de nain économique, alors que ses grands rivaux américain et chinois bâtissent à marche forcée des géants de la nouvelle économie (GAFAM, NATU et BATX), tout en consolidant leur position dominante dans l’économie traditionnelle.

http://www.mbadmb.com/2018/06/29/qui-sont-les-batx/
Christophe
 
Messages: 1242
Inscription: Mer 09 06 10 21:38
Localisation: Paris

Re: Les humeurs du Net

Messagepar Johnny John » Mer 30 01 19 16:02

Bonjour à tous.

Oui, c'est vrai, Christophe... et pourtant la politique d'insdustrialisation, c'est un truc qu'on maîtrise énormément en France. Il y avait Pechiney, il y avait Ugine, il y avait Kuhlmann, il y avait Pechiney Ugine Kuhlmann, et puis il y avait aussi Technip, et puis... plus rien. Il y avait aussi Lafarge. Il y avait. Il nous reste Alstom... qui en veut ? Les Chinois ? Bon, d'un autre côté le bilan carbone de la France s'améliore.

https://www.challenges.fr/challenges-so ... -fmc_23638

Schiappa se pose les bonnes questions. Mais là où elle est le meilleur c'est dans les réponses qu'elle y apporte. Après son passage au ministère, elle a une carrière toute trouvée dans la géopolitique. On perd des entreprises, mais on gagne en génie.

https://www.nouvelobs.com/politique/201 ... or=SEC-134

Il paraît qu'on recherche Papon, il serait moins mort qu'on ne le dit. Il avait de vieilles habitudes au ministère de l'intérieur, les lieux doivent encore en être suffisamment imprégnés, pour l'attirer par là. Il employait les fusils; aujourd'hui, s'il rôde dans les lieux, il sera déçu on n'a plus que des pète-oeil, par contre il ne s'en ira pas trop triste l'entraînement au tir est assuré de manière remarquable.

Johnny John
La gravité est le bonheur des imbéciles et la nécessité des religions. (Montesquieu et autre)
Johnny John
 
Messages: 2831
Inscription: Ven 10 10 08 10:49
Localisation: Paris

Re: Les humeurs du Net

Messagepar Christophe » Mer 06 02 19 13:00

Christophe a écrit:RÉFÉRENCE AU VETO PROBABLE DES ÉDILES DÉBILES EUROPÉENS SUR LA FUSION ALSTOM/SIEMENS

Il est vraiment paradoxal que les fonctionnaires de Bruxelles fassent tout pour maintenir l’Europe dans un statut de nain économique, alors que ses grands rivaux américain et chinois bâtissent à marche forcée des géants de la nouvelle économie (GAFAM, NATU et BATX), tout en consolidant leur position dominante dans l’économie traditionnelle.

http://www.mbadmb.com/2018/06/29/qui-sont-les-batx/


Comme de bien (mal) entendu, la commissaire européenne à la concurrence rejette la fusion Alstom/Siemens.
Bruno Le Maire en perd son accent du terroir et son flegme.
Bombardier s'en réjouit.
http://www.lefigaro.fr/societes/2019/02 ... iemens.php
Christophe
 
Messages: 1242
Inscription: Mer 09 06 10 21:38
Localisation: Paris

Re: Les humeurs du Net

Messagepar Johnny John » Sam 09 02 19 18:28

Bonjour à tous.

Bonne nouvelle, François Berléand chie ! Enfin !

http://www.lefigaro.fr/cinema/2019/02/0 ... jaunes.php

Johnny John
La gravité est le bonheur des imbéciles et la nécessité des religions. (Montesquieu et autre)
Johnny John
 
Messages: 2831
Inscription: Ven 10 10 08 10:49
Localisation: Paris

Re: Les humeurs du Net

Messagepar Johnny John » Lun 11 02 19 11:55

Bonjour à tous.

Manifestement, c'est un bonheur pour Alba Ventura que François Berléand a pu exprimé tout ce que son intestin ressentait au mouvement des Gilets jaunes, car elle aussi elle en avait, à cet égard, si gros dans le colon qu'on s'est demandé un moment si son pronostic vital n'était pas engagé. La voilà sauve et soulagée, sans même avoir perdu un oeil, les dieux de la presse sont avec elle, cette dame ira dans la lumière.

Les Gilets jaunes, c'est le visage de Macron, dit-on. Est-ce qu'Alba Ventura est physionomiste ?

https://www.rtl.fr/actu/politique/gilet ... 796509379#

Johnny John
La gravité est le bonheur des imbéciles et la nécessité des religions. (Montesquieu et autre)
Johnny John
 
Messages: 2831
Inscription: Ven 10 10 08 10:49
Localisation: Paris

Re: Les humeurs du Net

Messagepar Johnny John » Mar 12 02 19 11:34

Bonjour à tous.

Les Kurdes sont des gens bizarres, ils capturent des ennemis qui leur en on fait voir de toutes les couleurs et se demandent ce qu'ils doivent en faire. Comment font-ils donc quand des problèmes juridiques se posent à eux ? Ils en appellent aux martiens ? Non ? L'avis des lapons leur suffiraient ?... Ah ! ce n'est pas un avis qu'ils recherchent, c'est un deal. Alors là c'est autre chose bien sûr. Ils ont de la camelote et ils veulent l'échanger. Ils vont sûrement trouver preneur vu l'état du marché de l'art. On a déjà un musée à Oradour sur Glane, on pourra en ouvrir un autre à Fleury-Mérogis.

https://www.francetvinfo.fr/monde/proch ... 84443.html

Johnny John
La gravité est le bonheur des imbéciles et la nécessité des religions. (Montesquieu et autre)
Johnny John
 
Messages: 2831
Inscription: Ven 10 10 08 10:49
Localisation: Paris

PrécédentSuivant

Revenir vers LES DÉBATS QUI FONT LA UNE

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité