La présidentielle française 2017 et les législatives

Discussions sur les différents sujets d'actualité.

La présidentielle française 2017 et les législatives

Messagepar Jean-Francois Richard » Ven 04 11 16 13:07

Mystères autour de la présidentielle française

L'élection présidentielle française est prévue les 23 avril et 7 mai, suivie en juin par des élections législatives.

Observons d'abord l'évolution politique de la France au plan astrologique. L'hexagone vibre très étroitement au rythme principal des planètes Jupiter et Neptune. Trois Républiques ont d'ailleurs été fondées sur une conjonction très précise de 0° entre ces deux corps célestes : la 1ère en 1792, la 4ème en 1945 et la 5ème en 1958. On pourrait aller beaucoup plus loin dans l'histoire si l'on veut, jusqu'à l'Empereur Charlemagne qui impose son pouvoir personnel en 770 dans la foulée d'une autre conjonction Jupiter-Neptune...

De la même manière, on voit que les conflits entre Jupiter et Neptune, surtout le plus important d'entre eux avec les oppositions de 180°, provoquent toujours des troubles notables et parfois des chocs historiques comme en 1940 ou 1968. Une opposition Jupiter-Neptune a d'ailleurs eu lieu depuis fin 2015 et au printemps 2016 : la décrépitude finale de la présidence Hollande a rapidement suivi...

S'agissant de l'élection présidentielle, en comptant l'arrivée au pouvoir de Charles de Gaulle en 1958, il y en a eu 10 au total. Or, on constate, sur ces 9 élections, que la stabilité politique l'emporte lorsque Jupiter et Neptune sont en harmonie; et au contraire que c'est une alternance politique qui se produit, lorsque ces deux planètes sont en conflit. En voici la liste détaillée :

1/ Désignation de Charles de Gaulle en 1958 : conjonction Jupiter-Neptune, début du cycle entre les deux planètes.

2/ Réélection dans la CONTINUITE de Charles de Gaulle en décembre 1965 : stabilité politique pour les conservateurs gaullistes avec un QUINCONCE POSITIF Jupiter-Neptune.

3/ Election dans la CONTINUITE de Georges Pompidou en juin 1969 : stabilité politique pour les conservateurs gaullistes avec un SEXTILE POSITIF Jupiter-Neptune.

4/ Election d'ALTERNANCE de Valéry Giscard d'Estaing en mai 1974 : changement politique (des conservateurs gaullistes aux libéraux) avec un CARRE NEGATIF Jupiter-Neptune.

5/ Election d'ALTERNANCE de François Mitterrand en mai 1981 : changement politique (des libéraux aux socialistes) avec un CARRE NEGATIF Jupiter-Neptune.

6/ Réélection dans la CONTINUITE de François Mitterrand en mai 1988 : stabilité politique pour les socialistes avec un TRIGONE POSITIF Jupiter-Neptune.

7/ Election d'ALTERNANCE de Jacques Chirac en mai 1995 : changement politique (des socialistes aux conservateurs gaullistes) avec un DEMI-CARRE NEGATIF Jupiter-Neptune.

8/ / Réélection dans la CONTINUITE de Jacques Chirac en mai 2002 : stabilité politique pour les conservateurs gaullistes avec un QUINCONCE POSITIF Jupiter-Neptune.

9/ Election dans la CONTINUITE de Nicolas Sarkozy en mai 2007 : stabilité politique pour les conservateurs gaullistes avec un SEXTILE POSITIF Jupiter-Neptune.

10/ Election d'ALTERNANCE de François Hollande en mai 2012 : changement politique (des conservateurs gaullistes aux socialistes) avec un CARRE NEGATIF Jupiter-Neptune.

Sur ces dix désignations du président de la République, on peut donc constater que le tandem Jupiter-Neptune fait un parcours sans faute !

Seule l'élection de François Hollande s'est faite entre deux configuration Jupiter-Neptune (positive avec la fin d'un quintile positif et négative avec un carré approchant), ce qui rendait l'appréciation de son succès en mai 2012un peu plus aléatoire à l'avance. Cependant, les législatives qui ont suivi un mois après indiquaient clairement une alternance politique car se déroulant sur un carré négatif exact.

Il ressort ainsi de l'observation que Jupiter et Neptune ont bel et bien une puissante influence sur a vie politique française. Et on peut donc tirer la conclusion d'une plausible stabilité politique lors de la présidentielle d'avril-mai 2017, puisque Jupiter et Neptune seront en quinconce positif très serré au mois de mai avec un passage d'ailleurs exact le 17 mai précisément...

De ce point de vue, François Hollande devrait donc être réélu s'il se représente. Ou à tout le moins, ce serait le succès d'un autre socialiste, comme Manuel Valls, si le président sortant ne se représente pas.

C'est évidemment difficile à croire aujourd'hui !

On peut cependant envisager, même si cela paraît des plus difficile, que le candidat Les Républicains qui sera désigné à l'issue de la Primaire de droite, Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy essentiellement, voie son étoile dégringoler en flèche durant l'hiver prochain. Cela pourrait dans ce cas tenir à des scandales politico-financiers ou à un problème de santé... Ce n'est pas très convaincant étant donné la profonde déliquescence de la gauche, mais pas tout à fait impossible.

A moins que... Si l'on cherche à se mettre en conformité avec la situation actuelle, on peut aller chercher un sesqui-carré négatif Jupiter-Neptune qui s'approche de très près en février 2017 et pourrait impliquer une alternance politique. Mais il ne sera pas exact pour autant. Et il cède la place durant le printemps au retour d'un quinconce positif qui plaide, lui très clairement, pour la stabilité politique. Ce serait donc passablement tirer les cheveux à l'astrologie et au cycle Jupiter-Neptune, si l'on se polarisait uniquement sur un passage négatif mais non formé précisément en février/mars 2017.

Encore à moins que... On peut aussi envisager que François Hollande décède brutalement ou qu'il démissionne avant la présidentielle. Ce n'est pas impossible, vu les lourdes querelles à gauche et au sein de l'exécutif socialiste et l'impopularité record d'Hollande.

Dans les deux cas, ce serait alors le président du Sénat qui exercerait l'intérim et devrait organiser les élections. Le président du Sénat étant Gérard Larcher et membre de l'opposition Les Républicains, le pouvoir changerait alors de camp, même pour une courte durée. Et dans ce cas, le tandem positif Jupiter-Neptune du printemps symboliserait bien une stabilité politique avec l'élection du candidat d'opposition si les dates de la présidentielles sont maintenues. Et si elles devaient avoir lieu un peu en avance, par exemple durant le mois de février ou mars, on pourrait peut-être considérer que la relation négative Jupiter-Neptune très proche (sesqui-carré à moins de 3 degrés d'orbe) pousserait aussi à l'alternance.

Enfin, pour aborder la candidature de Marine Le Pen, les configurations ne semblent pas en faveur d'un parti aussi radical que l'est le FN. Si elle devait être élue, on observerait par exemple des configurations très puissantes entre Jupiter et Neptune, comme à titre d'exemple une conjonction de 0° pour marquer un nouveau départ politique et ce n'est pas le cas. Les succès du FN étant du domaine de Pluton au négatif, on observe cependant au premier tour du 23 avril que cette planète est en assez mauvaise posture avec Uranus, Jupiter et Mars. Cela peut indiquer un succès électoral et, dans ce cas, la présence de Marine Le Pen au second tour comme l'indiquent pour le moment tous les sondages.

En tout cas, appréhender la prochaine présidentielle aujourd'hui est un véritable casse-tête... A moins que, pour une fois, Jupiter et Neptune ne constituent pas un repère valable pour la présidentielle de 2017. C'est difficile à envisager, mais on ne sait jamais... Cette analyse n'a en tout cas pas d'autre but que de souligner simplement les relations fort troublantes du cycle Jupiter-Neptune avec les élections présidentielles de la 5ème République depuis 1958.

Thème du second tour de la présidentielle française le dimanche 7 mai 2017

carte_du_ciel_presidentielle_2017.png
carte_du_ciel_presidentielle_2017.png (108.78 Kio) Consulté 6220 fois
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7476
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Re: Mystères autour de la présidentielle française

Messagepar sivadon » Mer 25 01 17 19:12

Bien vu... Et beaucoup moins incroyable maintenant, avec l'affaire Pénélope, qui fera peut-être pschitt... mais bon, le début de la campagne de Fillon est un peu difficile. En même temps, Macron progresse et une partie de l'électorat de droite pourrait se résigner.

Ce ne serait ni Valls ni Hollande, ni un autre socialiste, mais un héritier de l'actuelle majorité tout de même. Soit dit sans souhaiter quoi que ce soit, ce n'est pas la question.
sivadon
 
Messages: 459
Inscription: Jeu 21 01 10 22:27

Re: Mystères autour de la présidentielle française

Messagepar Jean-Francois Richard » Mer 25 01 17 19:54

Oui... La campagne de Fillon a sérieusement du plomb dans l'aile (surtout pour emploi fictif au service des finances de son ménage !) et, bien sûr, le parquet s'empresse (le vicieux Hollande...) à engager des poursuites sans même avoir pris connaissance des faits !

Pendant ce temps-là, on pourra sans doute attendre longtemps avant des poursuites contre les détournements de fonds de Macron pour financer sa campagne présidentielle quand il était encore ministre... Et on attendra au moins aussi longtemps pour des poursuites contre les fraudes comptables de Royal, le Drian et Cazeneuve !

C'et out cela la République irréprochable des uns, intègre des autres... ;)
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7476
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Re: Mystères autour de la présidentielle française

Messagepar Johnny John » Jeu 26 01 17 10:53

Bonjour à tous.

Si nous n'avions pas nos Reueueueueueuprésentants pour nous ruiner, comment ferions-nous, nous n'avons pas leur compétences; et être ruiné, c'est tout de même un objectif majeur de la politique contemporaine de nos élites autoproclamées.

Je ne dispose pas d'assez de temps pour regarder en détails toutes ces occurences astrologiques, mais s'agissant des dernières élections, on peut noter un octile exact Jupiter/Uranus, qui a sans doute modifié la disposition jupitérienne dans sa relation avec celle de Neptune, d'autant que les aspects dits négatifs, dont le semi-carré fait partie, sont classés, en astrologie traditionnelle, dans la catégorie des aspects dynamiques par opposition au caractère statique aspects dits positifs.

Johnny John
La gravité est le bonheur des imbéciles et la nécessité des religions. (Montesquieu et autre)
Johnny John
 
Messages: 3067
Inscription: Ven 10 10 08 10:49
Localisation: Paris

Re: Mystères autour de la présidentielle française

Messagepar Jean-Francois Richard » Jeu 26 01 17 11:50

Tu parles de quelle élection ? Celle de 2012 ?
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7476
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Re: Mystères autour de la présidentielle française

Messagepar Johnny John » Jeu 26 01 17 13:51

Oui, effectivement, celle de 2012.

Johnny John
La gravité est le bonheur des imbéciles et la nécessité des religions. (Montesquieu et autre)
Johnny John
 
Messages: 3067
Inscription: Ven 10 10 08 10:49
Localisation: Paris

Re: Mystères autour de la présidentielle française

Messagepar Jean-Francois Richard » Dim 05 02 17 14:20

Le paysage de la présidentielle commence à se décanter et, probablement, les planètes Jupiter et Neptune qui influent si fortement sur la France sont-elles à l'oeuvre…

François Fillon, grand favori il y a deux mois, est désormais très mal parti. C'est le moins que l'on puisse dire...

Emmanuel Macron domine désormais la scène. Quoiqu'il en dise, c'est un politicien de gauche des plus classique, une sorte d'Hollande décomplexé. Il n'a aucun programme, mais le peu qu'il en dit est directement inspiré de la politique de l'ancien Premier ministre de la gauche italienne Matteo Renzi. Tous ses soutiens sont également de gauche, hormis quelques égarés du centre ou de la droite comme on en voit d'ailleurs à chaque élection présidentielle. Dans l'autre sens, Nicolas Sarkozy avait aussi rallié "quelques" politiciens marginaux de gauche en 2007...

Finalement, si Macron devait être élu à la présidence en mai prochain, ce serait "sans doute" le candidat qui correspondrait le mieux au cycle Jupiter-Neptune qui "pousse" en faveur de la stabilité politique à cette présidentielle.

La France dépend étroitement de ce cycle planétaire et il est positif au printemps prochain par le biais d'une très beau et très long quinconce de 150° entre Jupiter et Neptune de fin avril à juillet. Or, les relations harmoniques entre ces deux planètes poussent à la stabilité politique à l'élection présidentielle (et inversement, des relations négatives favorisent l'alternance politique). Il ne s'agit bien sûr que d'un "repère" mais, sur les 9 élections présidentielles depuis 1965 (la première depuis 1958), cela a fonctionné à chaque fois.

Astrologiquement, un succès de Macron ne serait bien sûr pas tout à fait satisfaisant, puisqu'une stabilité politique incontestable devrait favoriser soit le président sortant (mais il s'est retiré), soit quelqu'un issu directement de son camp. Or, Macron ne représente pas directement le PS. Même si ce dernier est aujourd'hui totalement éclaté et que son candidat, Benoit Hamon, n'en représente en fait que l'aile gauche…

A cette étape, on peut simplement considérer, sans doute, que Macron est politiquement le plus crédible pour représenter une continuité politique après Hollande. Et si Jupiter et Neptune apportent une nouvelle fois un repère valable, on peut comprendre que sa campagne soit aujourd'hui favorisée. En dépit de son imposture à se présenter comme n'étant ni de gauche ni de droite…

Jupiter et Neptune approchent à la fin de ce mois et début mars d'un sesqui-carré (angle négatif de 135°), sans y parvenir toutefois. Cela pourrait "relancer" en tout cas des espoirs d'alternance politique : soit par la relance de la campagne de Fillon, soit par son abandon et la désignation d'un autre candidat Les Républicains. Mais on peut douter d'un effet de longue durée, puisque la relation positive entre Jupiter et Neptune (quinconce de 150°, défavorable à une alternance) revient ensuite en force fin avril, en mai et en juin (législatives).

Bien sûr, il ne s'agit que de "repères" et non d'une prévision gravée dans le marbre… En tout cas, sur un plan purement astrologique et de la façon qu'on peut la manier sans en faire une bible, la présidentielle est passionnante car pleine de rebondissements. C'est encore à suivre, bien sûr… ;)

Pour finir sur la personnalité d'Emmanuel Macron, on peut relever qu'il a à la naissance une opposition Soleil-Jupiter fort mal reliée à Uranus. C'est assez typique d'une grenouille qui veut se faire passer pour un boeuf ! Un peu dans le même genre mais en moins bonhomme et plus rigide, François Fillon a pour sa part une opposition de naissance Mars-Jupiter qui, probablement, lui vaut aujourd'hui tous ses déboires. Et si c'est le cas, il est totalement "out" et n'a pas fini de payer le prix de son avidité financière familiale…

Revenons à Macron… Il y a en ce moment une opposition Jupiter-Uranus, qui renvoit donc à son thème natal (opposition Soleil-Jupiter au demi et sesqui-carré d'Uranus). Il devrait donc être sensible à cette mauvaise configuration planétaire Jupiter-Uranus en ce moment ! Ce n'est pas le cas pour l'instant mais cela pourrait l'être jusqu'aux environs de la mi-mars.

Il est possible, cependant, que l'opposition Jupiter-Uranus ne l'embête pas cet hiver. Admettons alors qu'il puisse être élu président de la République, cette opposition "disparaissant" au printemps et à l'été prochains… Mais elle reviendra en force à l'automne prochain et, là, nous serions étonnés qu'elle ne provoque rien chez Emmanuel Macron. Une "hypothèse" possible serait alors que, s'il est élu président, son état de grâce se termine brutalement dés l'automne prochain. Si c'est le cas, son imposture politique magistrale actuelle et son goût non moins prononcé que chez Fillon pour l'argent du contribuable pourrait lui coûter très cher. A la France également…

Carte du ciel d'Emmanuel Macron

carte_du_ciel_MACRON_EMMANUEL.png
carte_du_ciel_MACRON_EMMANUEL.png (103.37 Kio) Consulté 6044 fois
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7476
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Re: Mystères autour de la présidentielle française

Messagepar Johnny John » Lun 20 02 17 12:42

Bonjour à tous.

Ce cycle Jupiter/Neptune va donc connaître un quinconce lors des prochaines élections présidentielles. Dans le domaine des aspects, le quinconce est celui qui incarne par excellence une inversion que l'on retrouve d'ailleurs dans la relation I-VIII des maisons zodiacales, maisons zodiacales que sont les signes.

Seul, le quinconce apparaît effectivement plutôt favorable, mais sa vraie couleur apparaît lui être donnée par le reste du ciel. Contrairement aux précédents quinconces de la Ve république, celui-ci va être exact et se lier fortement par Mercure à l'octile Uranus/Neptune.

Pour la continuité, les acteurs de la présidentielle ont plutôt intérêt à soulever les montagnes. Allez-y les gars, pour une fois que vous bossez !

http://www.lemonde.fr/election-presiden ... 54003.html

Johnny John
La gravité est le bonheur des imbéciles et la nécessité des religions. (Montesquieu et autre)
Johnny John
 
Messages: 3067
Inscription: Ven 10 10 08 10:49
Localisation: Paris

Re: Mystères autour de la présidentielle française

Messagepar Jean-Francois Richard » Lun 20 02 17 13:01

Tu as raison de soulever cet élément JJ…

Je te ferai cependant remarquer que de Gaulle a élu en 1965 avec un quinconce Jupiter-Neptune et Chirac pour son second mandat avec un autre quinconce en 2002…

Voilà, voilà… ;)
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7476
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Re: Mystères autour de la présidentielle française

Messagepar Jean-Francois Richard » Lun 20 02 17 13:01

J'en rajoute une petite couche à propos de Macron…

Nous avons récemment envisagé que la campagne électorale d'Emmanuel Macron s'enlise sur cette fin février et en mars, à cause de l'opposition actuelle entre Jupiter et Uranus qui lui est théoriquement très défavorable au plan personnel.

C'est le cas, l'hypothèse était juste et il recule dans les sondages après avoir raconté bien des sornettes et des propos lénifiants du genre "je vous aime tous" ! Retour à la maternelle…

Macron est donc sensible à ce cycle planétaire comme nous le pensions, et de surcroît il y est bel et bien sensible au plan politique, de sa cote de popularité et de sa crédibilité.

L'opposition Jupiter-Uranus va cependant se mettre entre parenthèses durant le printemps prochain et on ne peut donc pas en déduire qu'il ne sera pas élu président. Nous allons déjà voir si sa campagne continue à souffrir sur les prochaines semaines, ce qui nous paraît a priori probable. Mais elle peut se reprendre ensuite quelque part sur le mois de mars et, dans ce cas, il peut toujours remporter l'élection d'avril/mai. D'autant plus que notre indicateur de fond, théoriquement favorable à la stabilité politique au printemps prochain, lui paraît plutôt favorable même s'il n'est pas directement issu du PS.

Mais en allant plus loin, l'opposition Jupiter-Uranus revient à l'automne prochain et on peut normalement s'attendre à des effets beaucoup plus puissants et dévastateurs que cet hiver. Si Emmanuel Macron est alors président de la République, la période sera alors très dure pour lui.

Compte tenu de ce qui vient de se passer ces derniers jours, on peut sans doute considérer que ce narcissique bipolaire vient de se casser les dents devant la réalité. Son populisme qui cherche à flatter tout le monde court en fait les extrêmes pour faire parler de lui et on ne peut qu'être sidérés de le voir mélanger des notions toutes différents que sont le génocide ou le colonialisme. De la même façon, il s'appitoie sur "la manif pour tous" victime du mépris socialiste, mais promet la PMA accessible à toutes les femmes : on ne saurait faire un plus grand écart !

On voit ainsi que sa démagogie a un prix avec Jupiter et Uranus. Il sera certainement bien plus cher payé à l'automne prochain. Cela pourrait aller jusqu'à ruiner complètement et définitivement sa crédibilité politique. Cette hypothèse est un peu audacieuse ou extrême, mais si c'est le cas on mesure les conséquences politiques pour la France.

C'est en tout cas tout à fait possible, compte tenu de son thème natal : s'il est élu, il le serait un peu comme Hollande en 2012, c'est à dire en reproduisant à l'identique les plus mauvaises configurations à sa naissance. On a vu avec un tel schéma ce qui est arrivé à Hollande et on pourrait se dire, avec une hypothèse Macron, que cela risquerait d'être bien pire et surtout beaucoup plus brutal.

Il s'agirait en tout cas d'une sorte de mandat Hollande-bis, le président à peine élu se voyant déjà repoussé et progressivement détesté par l'opinion en moins de six mois…
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7476
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Suivant

Revenir vers LES DÉBATS QUI FONT LA UNE

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités