La présidentielle française 2017 et les législatives

Discussions sur les différents sujets d'actualité.

La présidentielle et les législatives françaises 2017

Messagepar alain » Sam 22 04 17 12:11

Du coup, tu exclus Marine Le Pen, je ne suis pas de ton avis, bien que je suis bien loin de voter pour elle, je pense qu'elle peut être élue le 7 mai, elle a de très bons aspects dans son thème, ça sera serré avec Macron.
alain
 
Messages: 464
Inscription: Mar 15 05 07 19:23
Localisation: bretagne

Re: La présidentielle française 2017

Messagepar Johnny John » Sam 22 04 17 15:48

Bonjour à tous.

Effectivement, Alain, le thème de Marine Le Pen est très bon, mais tous les thèmes des principaux candidats le sont. Et du coup, filtrer l'ensemble n'est pas chose simple. Sans doute pour avoir des infos sur les chances de succès de Marine Le Pen serait-il avisé de regarder comment se comportent deux ou trois thèmes relatifs à l'Union européenne. On n'y voit pas de bouleversements. Peut-être est-ce un signe, sans doute même.

Une chose est sûre, si on devait voter sur la base des dépliants que nous venons de recevoir par la poste, c'est pas Macron qui l'emporterait. A comparer l'espèce de tisane, sans la moindre précision chiffrée que son équipe a pondue en poussant fort, aux présentoirs à peu près bâtis des trois autres favoris, on voit tout de suite l'étendue des promesses qu'il n'aura pas à tenir.

Sur leurs papiers, aux candidats, il n'y a que celui de Marine Le Pen qui propose d'instituer les référendums d'initiative populaire. C'est peut-être à cela qu'on reconnaît son fascisme. Les journalistes devraient nous en causer pour qu'on comprenne.

En tout cas à cet égard, ses principaux concurrents, pas de risque qu'ils sombrent dans le fascisme du peuple souverain, les référendums d'initiatives populaires, c'est pas du tout leur truc; le maximum de leur audace c'est le truc à pépère du genre "nuit debout" avec ses tirages au sort. Areuh ! Areuh !

La modernité démocratique c'est pas pour demain, pas pour la France en tout cas. Quoiqu'il en soit courrons aux urnes pour faire des carrières, nos représentants attendent... l'estomac creux.

Johnny John
La gravité est le bonheur des imbéciles et la nécessité des religions. (Montesquieu et autre)
Johnny John
 
Messages: 3069
Inscription: Ven 10 10 08 10:49
Localisation: Paris

Re: La présidentielle française 2017

Messagepar Jean-Francois Richard » Sam 22 04 17 17:59

A propos de Marine Le Pen, je n'en ai pas parlé car sa candidature ne se situe pas dans le cadre d'un cycle-Jupiter Neptune à l'étape d'un quinconce positif, qui tend donc à favoriser une stabilité politique et non une alternance, surtout une telle alternance qui serait en fait un virage politique radical.

J'ai simplement abordé le mauvais Pluton actuel, qui favorise globalement l'extrême-droite et donc Marine Le Pen. Elle devrait donc faire un bon score... Mais cela n'implique pas son élection, à cause du cycle Jupiter-Neptune dont dépend si étroitement la France.

De la même façon, cela exclut pour les mêmes raisons Mélenchon. Mais c'est en se basant uniquement sur le cycle Jupiter-Neptune et non les thèmes des candidats.

Sur ce plan, je partage le point de vue de JJ : leurs thèmes, bons ou mauvais au moment de l'élection, ne reflète pas forcément leurs scores possibles et leurs chances respectives d'être ou non élus...
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7481
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Re: La présidentielle française 2017

Messagepar Jean-Francois Richard » Lun 24 04 17 11:17

Bilan de la présidentielle française : les conséquences d'une très sale campagne électorale

Emanuel Macron sera très certainement le prochain président de la République.

Notre paramètre "poussant" à la stabilité politique (Jupiter/Neptune) a donc joué de la façon dont nous le pensions initialement. Même s’il pouvait y avoir un doute avec une présidentielle entièrement inédite, étant donné que Macron n’est pas membre du PS ni désigné comme le successeur officiel de François Hollande.

Ce paramètre de stabilité politique, les résultats du premier tour étant à présent connus, tend à indiquer que les liens entre Emmanuel Macron et l’ancienne majorité socialiste sont plus puissants et étroits que ce que l’on en a vu publiquement jusqu’à présent. Les deux-tiers ou les trois-quarts des ministres de Hollande ont voté Macron comme on vient de l’apprendre, et cela tend à valider une telle hypothèse.

La droite traditionnelle prétend aujourd’hui avoir une seconde chance avec les législatives de juin prochain. C’est la course aux postes et rentes de situation qui est ici le seul enjeu, bien évidemment… Nous ne le pensons en tout cas pas du tout de notre côté, car notre paramètre de "stabilité politique" (Jupiter/Neptune) sera toujours présent et même encore plus puissant ! Emmanuel Macron devrait donc avoir une majorité législative en juin sans aucun problème.

L’imposture idéologique et politique : un scrutin manipulé

Nous avons souligné l’importance de la perversité d’un autre paramètre (Uranus-Pluton) sur la nature de cette élection présidentielle. On l’a vu à l’oeuvre…

L’élection d’Emmanuel Macron va donc résulter d’une double imposture :

- Une imposture idéologique d'abord, Emmanuel Macron se prétendant "ni de droite ni de gauche", alors qu’il représente évidemment la social-démocratie la plus classique. Pas celle exactement du PS français, plus à gauche que ses homologues européens ou internationaux et qu'a bien traduit son éclatement et la candidature Hamon.

En fait, Macron a simplement transformé le PS agonisant en "nouveau parti socialiste" tout à fait en phase avec le SPD allemand, les travaillistes britanniques, le Parti démocrate italien ou américain, les sociaux-démocrates d’Europe du Nord, etc. Il a en tout cas trompé les électeurs sur sa véritable couleur politique avec une hypocrisie consommée.

- Une imposture politique structurelle beaucoup plus importante, Emmanuel Macron ayant directement profité de l’orchestration judiciaire contre les candidats d’alternance menée par Hollande, au premier rang desquels François Fillon mais aussi Marine Le Pen. Les médias dits d’ "information" ont également trompé l’opinion, en ne rapportant que les "affaires" contre Fillon et Le Pen, occultant totalement celles concernant au même titre Macron et Mélenchon.

Il est évident que le résultat du premier tour aurait donné Fillon en tête et non Macron, si la "justice" avait été impartiale : soit en enquêtant et poursuivant également Macron sur le financement de sa campagne et ses déclarations de revenus et patrimoine; soit en faisant preuve de la même complaisance vis à vis de Fillon que de Macron. On relèvera par ailleurs que cette "justice" a refusé d'enquêter sur le cabinet noir d'Hollande et que le Parquet de Paris ne fait rien sur la plainte très précise et argumentée de Valérie Pécresse contre ce même cabinet noir à propos de son fils.

En résultante, le scrutin présidentiel n’a aucune "sincérité" possible, le principe d' "égalité" des candidats dans la compétition électorale ayant été lourdement violé. L’élection a été manipulée par l’instrumentalisation de la justice qui s’est acharnée contre deux candidats d'opposition. Parallèlement, elle a refusé de traiter les plaintes contre le favori du pouvoir sortant Emmanuel Macron, les manigances du cabinet noir d’Hollande ou les emplois fictifs de Mélenchon et sa famille.

Quelles conséquences d’un tel scrutin truqué ?

Une alternance politique a donc été rendue impossible par des procédés anti-démocratiques que l’on ne rencontre en général que dans les régimes autoritaires ou dictatoriaux.

La question qui se pose, d’abord au seul plan politique, est de se demander comment peut évoluer le mandat d’un président élu grâce à de telles machinations. Autrement dit, comment peut se dérouler la présidence d’un homme qui a faussé le jeu par la manipulation et qui n’aurait par conséquent jamais dû être élu…

On peut se dire que, probablement, cela risque de fort mal évoluer et de se terminer encore plus mal. Imaginons seulement, à titre d’exemple parmi tant d’autres possibles, que des preuves ou des témoignages sans équivoques soient apportés sur les mois ou années à venir de l’orchestration du pouvoir actuel ou sortant contre les candidats d’opposition dans cette présidentielle… Ce sera au moins l’épée de Damoclès au-dessus de la tête d’Emmanuel Macron, car on imagine facilement le colossal scandale d'Etat qui en résulterait, sans doute le pire depuis les annulations d'élections par le Directoire en 1797 et 1798.

De nouvelles crises politiques devant nous

Emmanuel Macron réussira peut-être à faire quelques réformes utiles, dont son programme est porteur. Mais son auberge espagnole politique pourrait bien se retrouver assez rapidement paralysée.

En tout cas, dés l'été prochain et surtout pendant l’automne pourrait bien voir éclater une première crise politique assez sérieuse. Le long carré Jupiter-Pluton de l'été et surtout l’opposition Jupiter-Uranus de l'automne prochain risque de nuire fortement à Emmanuel Macron qui sera fâché avec ces quatre planètes. Cet automne devrait pas ailleurs voir une contestation politique surgir de façon plus générale (sesqui-carré Jupiter-Neptune) et elle pourrait porter un premier coup sévère à la nouvelle présidence.

Cela peut résulter bien sûr de révélations ou contestations sur la sincérité du scrutin présidentiel actuel, tout autant que de divisions de la nouvelle majorité macronienne sur la nouvelle gouvernance ou les réformes à entreprendre.

Si l’on regarde par ailleurs le thème natal d’Emmanuel Macron de façon générale, on voit tout de suite que sa popularité actuelle risque fort de ne constituer qu’une brève parenthèse dans sa vie politique. Elle risque en tout cas de s’effondrer, et même de façon rapide et brutale à un moment ou un autre. Les raisons peuvent être multiples, mais sur le fond cela devrait alors tenir à un appétit de pouvoir trop important. Autrement dit, à une arrogance qui à un moment donné ne passerait plus du tout auprès de l’opinion.

En tout cas, on ne peut qu'observer que sa Lune natale (qui représente sa popularité potentielle) est lourdement affectée par Uranus, Jupiter, le Soleil, Mercure et Mars, soit 5 planètes sur 9. Cela n'est pas fameux pour un Chef d'Etat… Uranus risque de déclencher des événements lourds et imprévus, tandis que son opposition Soleil-Jupiter tend à le déconnecter de la réalité et de le rendre si facilement arrogant ou suffisant.

Enfin et surtout, au plan de la France de façon plus générale, on voit monter les germes d’une nouvelle crise politique majeure dés l’automne prochain. Celle-ci devrait monter progressivement en puissance tout au long de l’année 2018 et, surtout, éclater de façon probablement brutale et peut-être surprenante en 2019. Cette crise promet d’être sérieuse et d’ampleur. Elle pourrait même conduire à des élections anticipées, même si les repères astrologiques sont aléatoires sur ce seul plan. Mais cela devait être le cas, ne serait-ce qu'au plan législatif en cas de dissolution de l'Assemblée nationale, il y aurait alors une probable alternance politique. Notre repère Jupiter/Neptune y sera en tout cas favorable tout au long de cette année 2019 s'il y avait des élections nationales…

On le voit, la probable future présidence Macron va commencer sous d’assez sinistres auspices. Les deux années à venir vont très certainement conduire à une crise majeure en 2019, dont on peut se demander si la dette n’en constituera pas le moteur principal. Et si l’échéance électorale présidentielle n’est pas chamboulée, le prochain scrutin prévu pour 2022 sera enfin placé sous le signe d’une alternance politique digne de ce nom. On peut seulement se demander quels dégâts supplémentaires il ne faudra pas subir sur le prochain quinquennat après celui qui s’achève de façon déjà si piteuse.
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7481
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Re: La présidentielle française 2017

Messagepar Jean-Francois Richard » Jeu 27 04 17 11:38

Le second tour de la présidentielle française

Notre indicateur de "stabilité politique" (Jupiter/Neptune) favorise évidemment Emmanuel Macron.

En dépit de ses maladresses depuis le soir du premier tour qui le font baisser dans les sondages face à Marine Le Pen, il devrait donc remporter la présidentielle.

Marine Le Pen n'en devrait pas moins faire un bon score comme l'indiquent les sondages, étant favorisée par un Pluton déstabilisé dans le ciel. Un mauvais Pluton tend en effet à renforcer l'extrême droite comme on vient déjà de le voir, tandis que le "mauvais" Neptune qui se met en place rend plus attractive l'extrême gauche comme l'a par ailleurs bien montré le vote en faveur de Mélenchon dimanche dernier.

S'agissant du FN, Marine Le Pen (et les autres formations d'extrême droite en Europe et ailleurs) bénéficient de deux afflictions de Pluton : d'une part, la décroissance du cycle Saturne-Pluton depuis 2001, qui ne s'achèvera qu'en 2020; d'autre part, le grand carré négatif d'Uranus à Pluton depuis 2012 et qui se temrine globalement cette année.

Marine Le Pen et le FN vont donc perdre à partir des prochains mois un des deux moteurs qui les ont poussé en avant depuis plusieurs années. Le FN devrait de toute façon demeurer un acteur de la vie politique française grâce à Saturne-Pluton, mais on peut au moins se demander si cette présidentielle 2017 ne signe pas l'apogée de la popularité de Marine Le Pen avec la disparition progressive du carré Uranus-Pluton. Ce sera à suivre…

Par ailleurs, le second tour de la présidentielle pourrait voir l' abstention monter à un niveau record, étant donné la manipulation judiciaire du scrutin pour favoriser Emmanuel Macron par la gauche au pouvoir. Le dimanche du second tour voit en tout cas la Lune être affligée par Pluton, ce qui peut indiquer que l'électorat est littéralement "miné" par la sale campagne électorale qui a eu lieu et qu'il peut donc largement bouder les urnes dimanche prochain.

Enfin, on a vu Emmanuel Macron multiplier les "maladresses" depuis les résultats du premier tour. Que ce soit son triomphalisme pour le second tour ou son diner chic et choc avec des starlettes du show biz dans une grande brasserie parisienne à la mode.

En fait, ce ne sont nullement des "maladresses"… Cela fait partie intégrante de la personnalité de Macron, dont les principaux défauts déjà mentionnés sont l'arrogance et la suffisance, autrement dit un excès de confiance en soi et un autoritarisme aussi maladroit qu' enfantin. Le meilleur résumé en est sans doute cette curieuse phrase qu'il répète en boucle : "je suis le maître des horloges". On ne fait pas plus prétentieux...

Macron ressemble ainsi à un enfant gâté, issu de la génération des enfants rois… Caprices, excès en tous genres, pleurnicheries et crises d'autoritarisme puériles devraient être au rendez-vous de sa présidence dans un cocktail assez détonant. Cela semble déjà amorcé depuis les résultats du premier tour... La chute de sa popularité devrait en résulter, probablement brutale à un moment donné.

Astrologiquement, Macron devrait subir sur les prochains mois et les prochaines années jusqu'en 2020 la fin du cycle Saturne-Pluton qui est généralement redoutable. Et sans doute surtout, la décroissance du cycle Jupiter-Uranus qui débute à partir de l'automne prochain et qui pourrait être liée à sa popularité. Si c'est le cas mais cette simple hypothèse demeure à vérifier, on mesurerait alors peut-être asez rapidement à quel point son "aura" actuelle est factice et trompeuse.

Carte du second tour le dimanche 7 mai 2017

carte_du_ciel_2eme_tour.png
carte_du_ciel_2eme_tour.png (109.01 Kio) Consulté 5117 fois
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7481
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Re: La présidentielle française 2017

Messagepar Jean-Francois Richard » Mar 02 05 17 11:05

Un succès comme attendu par les sondages d'Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle française serait conforme de notre point de vue à notre facteur de "stabilité" politique. Celui-ci devrait également entraîner une majorité parlementaire pour les partisans d'Emmanuel Macron pour les législatives des 11 et 18 juin prochains. Le FN devrait cependant y faire à nouveau de bons scores et, dans ce cas, effectuer une possible percée au Parlement. Sans doute, dans ce cas, au détriment de la droite classique. L'extrême gauche devrait aussi faire de plausibles bons scores, mais avec semble-t-il, plus de difficultés à les traduire en sièges de députés.

Le second tour du 18 juin contient des éléments similaires à celui du 28 mars 1993. Les similitudes sont purement astrologiques et ne sont pas à prendre à notre avis dans leurs résultats. Ceux de 1993 avaient donné lieu à une spectaculaire victoire de la droite conservatrice, menant à Edouard Balladur Premier ministre.

Nous voyons davantage de similitudes "possibles" dans le fait que l'Assemblée issue du scrutin de mars 1993 n'avait pas achevé son mandat. Jacques Chirac, élu président en 1995, l'avait en effet dissoute en 1997, provoquant alors une alternance menant au socialiste Lionel Jospin Premier ministre.

Les similitudes valent ce qu'elles valent, surtout dans ce cas de figure précis. Le repère est donc très fragile. Cependant, l'Assemblée qui sera élue le 18 juin prochain n'achèvera peut-être pas son mandat normal à échéance du printemps 2022. Une dissolution anticipée de l'Assemblée nous semble donc possible, surtout lors de la crise politique majeure que nous anticipons pour 2019. Tout cela est fort loin, bien sûr, mais il nous semble intéressant de le mentionner étant donné la gravité et la profondeur de la crise politique qui est déjà si présente avec cette présidentielle. Et notamment l'élimination des partis traditionnels de droite comme de gauche dés le premier tour, les extrêmes de droite et de gauche ayant rasemblé près de 55% des suffrages…
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7481
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Re: La présidentielle française 2017

Messagepar Jean-Francois Richard » Ven 05 05 17 11:07

France : un sommet infranchissable pour le FN ?

La prestation de Marine Le Pen, à l'occasion du débat précédant le second tour de la présidentielle, a été désastreuse : lourdes lacunes en économie et notamment sur l'Euro, agressivité de collégienne, ricanements excessifs, etc.

Cela peut indiquer un tournant politique pour l'extrême droite en Europe de façon générale et le FN en France en particulier. Cela peut aussi représenter l'apogée de l'influence personnelle de Marine Le Pen.

C'est en tout cas une hypothèse intéressante à développer...

L'extrême droite bénéficiait ces dernières années de deux facteurs planétaires favorables, Saturne-Pluton et Uranus-Pluton. Or, le second est en train de baisser de régime et ce carré Uranus-Pluton va prochainement disparaître sur les mois à venir et définitivement à partir de 2018.

La situation actuelle pourrait donc correspondre à une influence maximale de l'extrême droite, notamment en Europe. Les scores obtenus en France par le FN au plan électoral pourraient alors indiquer des sommets qui ne seront plus dépassés. Une influence et une popularité déclinantes serait donc devant nous, même si elle cette force politique demeurera encore soutenue jusqu'en 2020 par Saturne et Pluton.

A l'inverse, l'extrême gauche ne bénéficiait ces dernières années que d'un seul facteur planétaire favorable, la décroissance du cycle Saturne-Neptune depuis la crise des subprime en 2007. Sauf en Grèce ou en Espagne, son influence est restée limitée.

Mais depuis la mi-2016, elle bénéficie de plus en plus d'un autre moteur par le biais du demi-carré Uranus-Neptune qui va perdurer jusqu'en 2019/2020. Le succès populiste de Jean-Luc Mélenchon, avec ses promesses de dépenser 170 milliards d'euros de plus dans un Etat en faillite, en est une bonne illustration… Ailleurs en Europe, l'extrême gauche relève également un peu la tête.

Sur les deux ou trois années à venir, il est donc bien possible que l'extrême droite soit déjà sur une pente lentement descendante, et qu'à l'inverse l'extrême gauche ne fasse que commencer à gravir les échelons jusqu'à une influence maximale vers 2019/2020.

Le 5 mai 2017
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7481
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Re: La présidentielle française 2017

Messagepar sivadon » Lun 08 05 17 12:10

En tout cas, bravo pour tes prévisions, Jean-François. Et si tu as eu raison pour l'élection, on peut craindre qu'il en soit de même pour les difficultés à venir.

Je crois aussi que le FN a mangé son pain blanc, et ceci sans même utiliser l'astrologie. Ses partisans vont se résigner à ne plus attendre de sa part une solution. Son échec après avoir agité tant d'espoirs, la médiocrité de sa dirigeante lors de la campagne et notamment du débat, ça ne pardonne pas. Une conséquence, c'est que les LR devront exploiter le point faible de Macron : sa sollicitude pour les "étrangers français" (comme dirait mon ami Jean-Claude), ce qui ne plaira pas aux autochtones, en particulier aux plus marginalisés dans l'économie. Et on peut craindre qu'ils utilisent ce thème avec trop de timidité.

Mais l'affaiblissement du FN, c'est aussi celui de ceux qui le financent et à qui il se soumet. La dernière configuration remarquable qui mettait en valeur le carré Uranus-Pluton finissant, on peut dire que c'était la fin du moment Poutine, de ces 3 années où le monde assistait impuissant et fasciné aux empiètements du lointain successeur de Lavrenti Beria. C'était vers le 10 janvier 2017 et sur la page FORUMS D'ASTROLOGIE POLITIQUE ET INTERNATIONALE > EUROPE > L'UKRAINE, j'en avais parlé sans avoir su l'exploiter. Deux jours après, Trump était menacé d'un scandale sexuel en relation avec Moscou, puis le 24, un candidat particulièrement favorable à la Russie voyait son destin présidentiel interrompu. L'Occident était relancé, au moins temporairement. Cette date de janvier dernier n'était pas celle d'un évènement spectaculaire, mais c'était un tournant incontestable, on le voit maintenant. Cameron, s'il était astrologue, devrait regretter de ne pas avoir attendu, ou pus attendre, quelque mois pour son référendum (pour Clinton, ce n'était pas possible constitutionnellement). Et maintenant, le plus "européen" (en un sens) des candidats est élu en France. Il y a un sens assez clair pour l'astrologie, me semble-t-il.
sivadon
 
Messages: 461
Inscription: Jeu 21 01 10 22:27

Re: La présidentielle française 2017

Messagepar Jean-Francois Richard » Lun 08 05 17 13:02

Merci Sivadon ;)

Je partage aussi ton sentiment de façon plus générale. Et devant nous, en France, les législatives seront sans doute instructives sur la suite des problèmes du pays. Jupiter/Neptune plaident toujours en faveur de la continuité politique, donc a priori en faveur d'une majorité pour Macron. On verra bien...

Dans l'immédiat, on peut remarquer que Macron est évidemment mal élu, plus d'un tiers des électeurs s'étant abstenus ou ayant voté blanc ou nul.

Par ailleurs, on ne peut qu'observer que c'est vraiment un président de l'imposture : il veut fusionner la gauche et la droite, mais on n'a jamais vu une seule démocratie sans une gauche et une droite; il n' a pu être élu que par l'instrumentalisation de la justice et les manipulations des informations par les médias contre les seuls opposants de droite (Fillon surtout, Marine Le Pen ensuite et même Nicolas Dupont-Aignan juste à la veille du second tour).

Bienvenue en Macronie ! ;)
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7481
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Re: La présidentielle française 2017

Messagepar Jean-Francois Richard » Mar 23 05 17 10:22

Vers une majorité législative pour Macron, toujours avec le quinconce très fort Jupiter-Neptune... Ce repère plaide toujours dans le même sens en tout cas.

On n'a jamais vu autant d'énarques au pouvoir et dans ses allées, couloirs et moindres recoins. La bureaucratie s'étale partout.

On réforme ainsi le code du travail pour le seul secteur privé. les fonctionnaires seront donc encore plus privilégiés qu'avant.

C'est aussi une façon de réformer (un peu) le pays enn'en faisant payer le prix qu'aux seuls salariés du privé. Pas de baisses d'impôts pour relancer l'activité et, au contraire, la hausse de la CSG au programme !
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7481
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

PrécédentSuivant

Revenir vers LES DÉBATS QUI FONT LA UNE

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités