Du printemps à l'enfer arabe ?

Discussions sur les différents sujets d'actualité.

Messagepar sivadon » Ven 18 03 11 10:47

L'attaque devait se faire "dans quelques heures". Il semble qu'on ait décidé en haut lieu d'attendre que Mars soit au carré EXACT de celui de la prise de pouvoir par l'esthète de Tripoli (voir la file Khadafi). Cette après-midi ?
sivadon
 
Messages: 520
Inscription: Jeu 21 01 10 22:27

Messagepar Jean-Francois Richard » Ven 18 03 11 11:39

Assez étonnante en tout cas, la décision de l'ONU ! Pour une fois que le "machin" réagit plutôt vite...

On peut assurément y voir le souffle du demi-sextile Uranus-Neptune, à la fois démocratique et permettant une coopération internationale. Au-delà des abstentions de la chine et de la russie, il faut y voir en fait leur approbation tacite.

C'est donc une grande coalition internationale contre khadafi qui se met en place et c'est bien dans la logique d'uranus et neptune.

Il s'agit quand même d'actes de guerre aux conséquences incertaines, évidemment, ce qui justifiait la retenue de l'allemagne. Et là, on retrouve le carré saturne-pluton et uranus-pluton.
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 8210
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar Jean-Francois Richard » Mar 16 08 11 17:48

Que va-t-il advenir du grand souffle démocratique qui balaye tout le Maghreb ? On a parlé un peu vite de "printemps arabe" mais, en constatant les bains de sang quotidiens en Syrie, en Lybie et au Yémen, on ne peut qu'observer avoir déjà vu des révolutions plus pacifiques et moins traumatisantes…

C'est la planète Neptune qui, à notre avis, guide l'aspiration démocratique des peuples (Cf. "La crise vue par l'astrologie" – Editions Trajectoire 2009). La belle relation actuelle entre Uranus et Neptune (demi-sextile de 30°) est donc tout à fait en adéquation avec la révolte des peuples arabes contre les tyrannies qu'ils subissent depuis si longtemps. Cela peut d'ailleurs essaimer et, dans ce cas, on penserait notamment à la Chine où différents mouvements populaires se développent également…

Uranus et Neptune expliquent en tout cas l'aspiration démocratique, mais pas les bains de sang… Surtout en Lybie et en Syrie, qui le disputent dans l'horreur quotidienne depuis des mois et des mois. On a en effet connu des révolutions plus pacifiques ! Tout près de nous, la chute du mur de Berlin en 1989 et l'effondrement de tous les satellites de l'URSS en Europe de l'Est se sont faits sans un mort ni même un blessé… Sauf en Roumanie, et encore : les mitrailleuses ont fait beaucoup de bruit mais finalement fort peu de victimes. Il y avait à l'époque une superbe conjonction Saturne-Neptune (1989-1990), ce qui apporte en élément supplémentaire en faveur d'un Neptune intrinsèquement lié à la démocratie et les libertés. Ajoutons que, sur cette décennie 1990, beaucoup de pays d'Amérique Latine ont définitivement basculé dans le camp des démocraties. Là aussi, les révolutions ont été entièrement pacifiques et, en fait, il s'est même agi de transitions presque naturelles entre dictatures antérieures et instaurations d'Etats de droit.

Veut-on remonter encore plus loin ? Sans doute l'accès ou le retour dans le giron démocratique de multiples pays en 1945 constitue-t-il une vraie caricature… Et on trouve sur cette période un immensément long trigone (angle favorable de 120°) entre Uranus et Neptune, qui émerge en 1940 pour aboutir à son apogée en 1945. Cela correspond à la fois à cette fantastique coopération internationale contre les dictatures fascistes ou militaires de l'Axe, et au succès final qui voit les libertés finalement triompher. Sauf en URSS et dans ses nouveaux satellites, mais quelques années plus tard seulement…

La révolution française elle-même de 1789, et sa fameuse "déclaration universelle des droits de l'homme", ainsi que ses puissants effets de par le monde et notamment à travers toute l' Europe, s'est déroulée en présence d'un parfait sextile (angle positif de 60°) entre Uranus et Neptune. Etant donné son impact historique, cela conforte encore le rôle si spécifique de Neptune dans le domaine des libertés publiques et économiques.

Voici seulement quelques exemples rapides et certainement pas exhaustifs de transitions démocratiques en présence d'un Neptune omniprésent et bienveillant dans le ciel.

On peut en conclure à ce stade que le "printemps arabe" n'est sans doute pas terminé. Uranus et Neptune demeurent en harmonie au moins jusqu'au printemps 2012 de façon très directe et même un peu plus longtemps. D'autres régimes dictatoriaux que l'Egypte ou la Tunisie devraient donc tomber. D'autres évolutions, par exemple au Maroc ou en Jordanie, sont possibles.

Cependant on peut observer également, au plan historique, que les révolutions démocratiques sont d'autant plus pacifiques que rien ne vient contrarier Neptune. Comme pour la chute du mur de Berlin en 1989, exemple sans doute typique d'un changement radical de système politique avec conquête de la démocratie sans effusion de sang. En revanche, on peut malheureusement noter que d'autres configurations planétaires peuvent rendre le passage à la démocratie bien dur et sanglant, voire en annuler tous les bienfaits sur les mois ou années suivantes.

On s'en rappelle peu… Mais avant le "printemps arabe", il y a eu le "printemps des peuples". C'était en 1848 en Europe, toutes les monarchies du Vieux Continent ayant été renversées ou durement secouées dans la foulée d'une conjonction Saturne-Neptune. Oui, mais ce n'était pas le même contexte que lors de la chute du mur de Berlin en 1989… Comme aujourd'hui au Maghreb, le "printemps" éclate en fait en hiver mais, dés la fin de l'année 1848, toutes les révolutions sont anéanties ou en passe de l'être : on peut supposer que le cycle Uranus-Neptune, arrivé pour sa part à l'étape négative de son demi-carré (angle hostile de 45°), n'y a pas été étranger… En l'occurrence, Neptune est passé du statut de bon génie à celui de diable répressif, et cela en l'espace d'une année seulement. En France, la révolution débute en février 1848 mais, en décembre, tout est fini et le futur Napoléon III commence à installer son pouvoir.

Revenons aux révolutions arabes… Neptune n'est pas à redouter en ce moment et son mauvais sesqui-carré avec Saturne sur la fin août, s'il donnera sûrement lieu à des revers démocratiques et quelques horreurs supplémentaires, sera néanmoins dépassé assez rapidement. En revanche… En revanche, le tandem favorable Uranus-Neptune va bientôt céder la place (2012) à la grande confrontation entre Uranus et Pluton (carré de 90°), toujours propice aux guerres, aux coups d'Etat et aux dictatures ou autres régimes de nature fasciste ou fascisante. Là, il y a un vrai problème pour l'avenir des révolutions arabes…

Si l'on revient sur la révolution française, l'élan démocratique initial s'est en fait achevé en 1791. A suivi la dictature du comité de salut public (1793-1794) sur une opposition Saturne-Neptune aux effets toujours gauchistes et violents. Or, le cycle Saturne-Neptune est actuellement décroissant et donc peu favorable aux entreprises démocratiques. Mais ce n'est sans doute pas le plus important, même si c'est peu favorable… La République française a ensuite sombré dans une autre dictature, rampante celle-là avec le Directoire (1794-1799) qui ne craignait pas d'annuler purement les élections quand le résultat ne lui convenait pas ou de spolier les épargnants qui avaient fait confiance à la République (banqueroute des deux-tiers en 1797). Or, ces premiers pas dans la voie de la dictature ont eu lieu dans la foulée d'une opposition Uranus-Pluton (angle majeur négatif de 180°). Dictature entièrement consommée avec la prise du pouvoir par le général Bonaparte dés 1799… Que restait-il alors du grand élan de 1789 ? Plus rien.

On le voit avec ce seul exemple, la mauvaise entente entre Uranus et Pluton ne pousse pas spécialement à la démocratie et aux libertés. C'est même l'inverse, comme pour l'accession au pouvoir d'Hitler en 1933 sur un mauvais carré entre ces deux planètes.

Dans ces conditions, quel espoir pour le souffle démocratique arabe ? S'il devrait encore perdurer pendant une petite année, on ne peut qu'être relativement pessimiste pour la suite. Les pays concernés ont d'ailleurs atteint un degré de développement économique limité, avec un pilier des régimes démocratiques que sont les classes moyennes fort peu solide et même très branlant. De surcroît, les différentes économies nationales sont essentiellement aux mains de quelques familles ou clans, ce qui n'est pas non plus favorable aux libertés politiques. On en voit d'ailleurs les premières conséquences en Tunisie ou en Egypte : les populations vivent plutôt plus mal aujourd'hui qu'avant les révolutions, tout simplement en raison de l'anarchie politique qui mine l'activité… Et cela tend à favoriser les intégristes de tous poils, qui trouvent dans la misère populaire un terreau pour essayer de promouvoir leurs propres dictatures moyen-âgeuses.

C'est bien dommage… Al Quaida est "globalement" sur le déclin depuis son coup d'éclat du 11 septembre 2001, le passage de l'opposition Saturne-Pluton lui ayant fait atteindre le summum de l'horreur. Mais on la voit renaître de façon multiforme aujourd'hui, par exemple en Afghanistan, bénéficiant fort probablement, du moins à notre avis, du grand carré entre Uranus et Pluton qui commence à s'installer et dominera le ciel planétaire sans aucune objection de 2012 à 2016. Il n'est cependant pas acquis que ce soit les intégristes qui tirent les marrons du feu au Moyen-Orient sur les prochaines années, mais cela fait au moins partie des contre-révolutions possibles. A défaut, elles risquent d'être militaires et au service des castes si étroites et cruelles qui dominent ces pays.

En résumé, sur un plan purement astrologique, on ne peut guère être optimiste sur l'issue à moyen ou long terme du "printemps des peuples arabes". Il nous semble que l'on en voit déjà les prémisses dans les conquêtes aujourd'hui si sanglantes de libertés élémentaires en Syrie ou en Lybie.

Le 16 août 2011.

Jean-François Richard
http://www.bourseanticipations.com
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 8210
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar Jean-Francois Richard » Lun 22 08 11 23:21

Une nouvelle dictature au tableau de chasse d'uranus et neptune : la lybie du tyran Khadafi. :lol:
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 8210
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Précédent

Revenir vers LES DÉBATS QUI FONT LA UNE

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

cron