Du printemps à l'enfer arabe ?

Discussions sur les différents sujets d'actualité.

Du printemps à l'enfer arabe ?

Messagepar Jean-Francois Richard » Sam 15 01 11 00:11

Finalement, la dictature de Ben Ali et de son clan s'est effondrée comme un château de cartes. Astrologiquement, cela nous donne quelques repères intéressants.

En premier lieu, il apparaît clairement que la Tunisie vibre en premier lieu au rythme du cycle Jupiter-Uranus. On le trouve présent lors de la fondation de la première mairie de Tunis en 1858 (30 août), comme lors de l'indépendance du pays en 1956 (20 mars). Dans le cas présent, la chute de la dictature a eu lieu sur la conjonction très précise de ces deux planètes qui a eu lieu le 4 janvier dernier.

Il s'agit donc d'un tournant capital pour la Tunisie et d'un nouveau départ.

Par ailleurs, ce sont des revendications démocratiques qui ont été mises en avant et on peut y voir la marque du demi-sextile Uranus-Neptune qui, en particulier au plan politique, pousse à la démocratie. Pour le moment, les aspirations démocratiques devraient donc être satisfaites et le multi-partisme comme la liberté de la presse être instaurées. Cela en prend déjà le chemin...

Le souffle de cette révolution a commencé à toucher les autres pays du maghreb, en Egypte, en Algérie, au Liban, en Jordanie. Il est en revanche impossible à appréhender astrologiquement les possibilités d'évolutions plus libérales dans ces pays.

De la même manière, il n'est pas possible de déterminer si une démocratie durable peut ou non s'instaurer en Tunisie. C'est certes le pays de la région le plus évolué et celui où l'existence de classes moyennes rend possible une démocratie. Mais sur un plan purement économique et sociologique, c'est encore très fragile. Par ailleurs, il y a sur les mois ou les années à venir d'autres cycles planétaires qui, eux, ne sont pas favorables du tout à la démocratie et aux libertés publiques.

Un premier test pourrait avoir lieu au printemps (mais pas seulement pour la Tunisie d'ailleurs...) en raison du retour d'un carré Saturne-Pluton (à essence assez dictatoriale) et d'une opposition Saturne-Uranus. Plus préoccupant pour la démocratie de façon générale, la montée en puissance d'un carré Uranus-Pluton qui vaudra sûrement un certain nombre de coups d'Etat sur les mois ou surtout années à venir et notamment entre 2012 et 2016.

Cependant, la relation harmonieuse et fondamentalement démocratique entre Uranus et Neptune va durer jusqu'à la mi-2012 et, peut-être, par extension, jusqu'en 2013. Cela peut protéger la Tunisie, si elle réussit à se doter d'ici là d'institutions démocratiques suffisamment solides. Et si les islamistes, a priori peu redoutables en Tunisie, ne réussissent pas à trop s'imposer dans le pays.

En revenant au cycle Jupiter-Uranus, celui-ci pourrait permettre de telles institutions éventuellement lors du passage de son demi-sextile, qui aura lieu de façon assez puissante sur la fin 2011 et le début 2012. Ce devrait en tout cas être une échéance supplémentaire, dont devrait bénéficier la Tunisie.

Le 17 janvier 2011
Dernière édition par Jean-Francois Richard le Mar 16 08 11 17:47, édité 2 fois.
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 8162
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar Jean-Francois Richard » Lun 21 02 11 18:53

La Chine s'éveille-t-elle ?

Des revendications démocratiques se font également jour en Chine, premier mouvement ouvertement contestataire depuis 1989 et la répression sanglante de la place Tien anmen.

Le souffle démocratique actuel tient à la belle relation Uranus-Neptune (demi-sextile de 30°). Or, la Chine est également très sensible à Neptune (la démocratie, les libertés, la coopération internationale). En 1989, il y avait l'approche d'un conjonction Saturne-Neptune (très négatif) et on a vu ce que cela a donné... Mais une fois la conjonction établie, cela avait correspondu à la chute du mur de Berlin et au déferlement démocratique dans l'Europe soviétique de l'époque. Mais pas en Chine, qui avait eu le tort, au moins sur un plan astrologique, de se lancer à la conquête de la démocratie 6 mois trop tôt.

Si l'on évite les bons sentiments et que l'on s'en tient à une approche rigoureuse et réaliste, il apparaît évident que la Chine "mérite" mille fois plus une démocratie que les pays du Moyen Orient, Tunisie exceptée sans doute. La Chine a en effet connu depuis 20 ans une croissance exceptionnelle, qui a provoqué l'émergence rapide, solide et durable de classes moyennes qui constituent ainsi le terreau nécessaire et suffisant pour l'établissement d'une démocratie.

De façon objective nous semble-t-il, il est totalement aberrant que la Chine n'ait pas déjà basculé vers la démocratie ! Toute les conditions sont réunies au plan économique et social... Il ne manque plus que le petit coup de pouce du destin pour franchir un tel cap. Même les dirigeants staliniens chinois ne sont pas hostiles à une telle évolution ou, du moins, ils s'interrogent majoritairement et parfois même publiquement comme le Premier ministre Hu Jintao.

Il suffirait par exemple que le régime annonce la tenue d'élections municipales libres ou au moins plus ouvertes pour lancer le mouvement... Sait-on jamais ? De toute façon, c'est la seule évolution possible pour la Chine. Et ce serait évidemment une très bonne chose, alors que l'empire du Milieu est en train de devenir progressivement la première puissance économique mondiale.

Pour les différents pays du Maghreb, où les aspirations démocratiques flambent comme une traînée de poudre, à l'image de toute période révolutionnaire, les repères astrologiques sont moins favorables. Non pas à court terme, mais à un peu plus long terme et notamment à partir de l'année prochaine. Déjà, on peut s'interroger sur le printemps et l'été prochains, qui pourraient conduire à de premiers revers.

La contestation actuelle a au moins démontré une chose, s'il en était besoin : l'aspiration aux libertés et à la démocratie est universelle et ne souffre aucune exception. Cela constitue un profond et irrémédiable échec pour les "républiques" islamiques, comme celle d'Iran, et un coup non moins important pour les mouvances terroristes. Le mouvement actuel, même s'il n'aboutit pas au bout du compte ou seulement de façon partielle et limitée, même si des "républiques islamiques" émergent ici ou là au bout du compte, restera dans l'histoire au même titre que le "printemps des peuples" en 1848 en Europe : il avait échoué mais néanmoins ouvert la voie à l'apparition sur les décennies suivantes de toutes les démocraties européennes (Grande-Bretagne exceptée, puisque c'était déjà le cas).

Cela donne aussi un autre repère pour apprécier la force démocratique du cycle Uranus-Neptune : renouvelé en 1993 (fin des guerres dans les Balkans et progrès de la démocratie dans de nombreux pays, notamment en Amérique Latine, sur les années suivantes), l'étape de son premier et si positif demi-sextile conduit à un élan démocratique que l'on voit rarement dans l'histoire. A chaque fois, cependant, Neptune se retrouve au centre du jeu planétaire. Voici le simple résumé des mouvements démocratiques les plus importants de l'histoire moderne :

- 1848 : "printemps des peuples" en Europe et instauration de plusieurs Républiques provisoires : conjonction positive Saturne-Neptune. Echec de ces révolution démocratiques dés la fin 1848, en raison d'un conflit Uranus-Neptune (installation d'un demi-carré négatif de 45°).
- 1945 : l'Europe retrouve la démocratie, le Japon y accède, de nombreuses colonies en font l'apprentissage provisoire : Uranus-Neptune (long et donc très puissant trigone positif de 120°)
- 1989-1990 : chute du mur de Berlin et des dictatures staliniennes (conjonction positive Saturne-Neptune).
- 2011 : Evénements actuels avec Uranus-Neptune (demi-sextile positif de 30°). Parallèlement, Saturne et Neptune sont en conflit (sesqui-carré négatif de 135°), ce qui devrait normalement valoir certains revers sérieux au cours des prochains mois ou à partir de 2012 en raison d'autres configurations favorisant les régimes autoritaires et les restrictions aux libertés (carré négatif de 90° entre Uranus et Pluton).

Le 21 février 2011
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 8162
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar sivadon » Lun 14 03 11 20:34

Précision : le trigone Uranus-Neptune, dont la 1ère apparition exacte est le 7 juillet 1939, c'est la Seconde Guerre mondiale, dont le sens profond est : entre trois blocs (communisme, démocraties, fascismes) le plus irrationnel est éliminé finalement par les deux autres, le communisme devant être provisoirement toléré pour pouvoir vaincre le fascisme. A la conjonction suivante, c'est le communisme qui saute à son tour. 1945 est la disparition de ce trigone.

Pour la Chine, n'oublions pas sa tradition autoritaire, communautaire, très dure, qui ne peut disparaître d'un coup et sans soubresauts. Ce n'est pas un pays libéral comme l'Angleterre et les Pays-Bas (voir les études d'Emmanuel Todd, La Diversité du Monde). Le souci actuel des populations est principalement économique. La réussite du pays depuis 1979 fait que le régime n'a probablement pas perdu le "mandat du ciel". Je n'attends pas grand chose avant les années 20, mais qui sait ?
La Chine est sensible au cycle Neptune-Pluton si on étudie les dates de ses dynasties passées. Dans les années 20, le sextil de ces deux astres se reforme.

Pour les pays arabes, Jupiter-Pluton a déjà joué clairement et a permis la résistance brutale de Khadafi aux contestations de son régime. Saturne-Neptune renforcera les révoltes mais à terme irrationalité extrémiste et retour en arrière en seront les fruits.
sivadon
 
Messages: 520
Inscription: Jeu 21 01 10 22:27

Messagepar Jean-Francois Richard » Mar 15 03 11 11:42

N'oublie pas que c'est l'allemagne nazie qui a déclenché la seconde guerre mondiale, agressant tous les pays autour d'elle, y compris l'urss de l'époque, etc.

Le trigone uranus-neptune, de mon point de vue, c'est l'alliance non seulement des démocraties contre le fascisme mais plus globalement de toutes les "victimes" du nazisme. Il débute en 39 et se termine en 45, représentant à la perfection la grande coalition anti-fasciste de la guerre.

Que l'urss soit une dictature est en fait un autre problème...

Par ailleurs, les bonnes relations uranus-neptune sont toujours en adéquation avec une coopération étroite entre l'est et l'ouest, notamment les usa et la russie.
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 8162
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar sivadon » Mar 15 03 11 18:48

Puisque le trigone Uranus-Neptune est contemporain de la guerre qui va éliminer les fascismes, mais que c'est un Etat fasciste qui l'a provoquée, on pourrait interpréter celui-ci comme suicidaire... L'Histoire a ses ruses.
Mais restons au plus près des faits. En 1939, l'alliance est d'abord celle du communisme et du fascisme, même forcée. C'est une réalité difficile à faire coller avec la symbolique Uranus-Neptune, sauf si on regarde la guerre dans sa globalité. Le trigone, d'ailleurs involutif, décroissant comme tu dis, ce qui souligne son côté bricolage d'urgence plutôt que solution d'avenir, doit être évidemment complété par les autres aspects entre lentes, dont Barbault a parlé savamment.
sivadon
 
Messages: 520
Inscription: Jeu 21 01 10 22:27

Messagepar Jean-Francois Richard » Mar 15 03 11 18:59

Non, je ne pense pas qu'il faille prendre les choses ainsi. Dés 1939, il y a alliance entre les démocraties France, GB, USA et d'autres et toutes les résistances commencent à naître dans les pays déjà occupés (Pologne notamment). Après, l'urss se joint au mouvement en 1941 et d'autres pays envahis dés 1940.
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 8162
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar sivadon » Mer 16 03 11 19:17

En 1939, l'alliance dominante est le pacte germano-soviétique. L'alliance des démocraties ne concerne pas les EU, pour l'essentiel isolationnistes.
L'URSS ne "se joint" pas "au mouvement". Elle est attaquée et à sa grande surprise, du moins celle de Staline.
Les EU aussi sont attaqués, d'ailleurs.
Les conférences interalliées comprenant l'URSS marquent la formation progressive de la "Grande Alliance". Pour l'astrologue, elles ont l'inconvénient d'être nombreuses, il n'y a donc rien de simple ni de spectaculaire.
sivadon
 
Messages: 520
Inscription: Jeu 21 01 10 22:27

Messagepar Jean-Francois Richard » Mer 16 03 11 19:38

Je ne suis pas d'accord, sivadon... C'est un processus qui se met progressivement en marche avec uranus-neptune. Un seul exemple : certes les usa étaient isolationnistes, mais cela ne les a pas empêché d'aider puissamment la Grande-Bretagne à résister à la tentative d'invasion d'hitler en 1940 !
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 8162
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar Jean-Francois Richard » Mer 16 03 11 19:41

On était en fait sur la révolution arabe... Et je crains fort qu'elle ne soit déjà terminée. Kadhafi semble reprendre en main la situation en Libye et, à Barhein, c'est la même chose.

Si cela se confirme, on aura parlé (les médias) à tort du "printemps arabe". Il n'aura pas duré plus d'un mois et demi, au coeur de l'hiver en fait.

Toujours si cela se confirme, le carré uranus-pluton y aura mis un terme, malheureusement aidé par tout ce que l'on a vu par ailleurs qui agresse pluton. Sans oublier le sesqui-carré saturne-neptune, défavorable aux libertés et à la démocratie. Mais tout n'est peut-être pas encore joué...
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 8162
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar sivadon » Jeu 17 03 11 01:13

Evidemment. Pour la guerre et son trigone, j'avais écrit "sauf si on regarde la guerre dans sa globalité". Tu parles de "processus qui se met progressivement en marche". C'est à peu près la même chose, sauf que j'essaie d'être rigoureux dans la datation.

Pour la fin du printemps arabe, il est certain que l'Occident, qui avait tout fait jusque là pour conserver ces pays au frigo, avec notamment cette Arabie séoudite gérontocrate qui fait penser à la période finale de l'URSS, a finalement hésité à soutenir les tendances démocratiques, si imprévisibles pour ce qui est du marché du pétrole. Khadafi en a profité (voir la file Khadafi, commencée par Johnny John, puis colonisée massivement par moi-même). Une étape est la conjonction Soleil-Uranus de lundi : concernera-t-elle la région ? Par nature, elle est imprévisible, car elle correspond souvent à un fait surprenant.
sivadon
 
Messages: 520
Inscription: Jeu 21 01 10 22:27

Suivant

Revenir vers LES DÉBATS QUI FONT LA UNE

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités