Le réchauffement climatique : la faute à l'homme ?

Discussions sur les différents sujets d'actualité.

Le réchauffement climatique : la faute à l'homme ?

Messagepar Jean-Francois Richard » Ven 17 01 20 18:48

Le réchauffement climatique est-il la faute de l'homme à cause des gaz à effets de serre ?

Certains le prétendent, d'autres sont sceptiques sur la responsabilité humaine tant la météo cosmique est compliquée à comprendre.

En fait, cela rappelle le fameux trou dans la couche d'ozone de la fin des années 1980. Il devait tous nous carboniser ! A l'époque, on avait un mauvais demi-carré Uranus-Pluton de 45° (exact en 1986 et 1987), qui avait par ailleurs provoqué l'explosion nucléaire de Tchernobyl et le krach boursier d'octobre 1987. Or, un mauvais Pluton va toujours de pair avec différentes nuisances et notamment des problèmes de pollution, nucléaire ou autres.

Sur les années suivantes, le trou dans la couche d'ozone s'est réduit tout seul à tel point que l'on n'en parle plus du tout aujourd'hui !

Ces dernières années, de 2012 à 2015 de façon exacte, on a eu pire qu'à la fin des années 1980 avec un grand carré négatif de 90° entre Uranus et Pluton. Ce grand carré est en fait toujours présent, même s'il est théoriquement moins actif car moins précis.

En tout cas, c'est au cours de ces années là que l'on a eu la catastrophe nucléaire de Fukushima et l'apparition d' un nouveau trou dans la couche d'ozone, non, excusez-moi ! des émissions de gaz à effet de serre responsables de tous les maux climatiques possibles : les grands froids, les fortes pluies, les orages et les inondations, les incendies et les canicules...

Le réchauffement climatique est indéniable et la pollution humaine de l'est pas moins. En revanche, l' origine du réchauffement est plus compliquée à établir. On saute franchement du coq à l'âne quand on mélange dans un shaker le réchauffement climatique, les gaz à effets de serre, la pollution des grandes villes et... la responsabilité humaine !

On oublie d'ailleurs, en matière de pollution humaine, que l'on est passé en 50 ans de 2,5 milliards d'habitants à presque 8 milliards aujourd'hui... Il y a des sujets politiquement corrects et il y en a d'autres qui ne le sont pas. La science devra bien s'en accommoder.

Depuis le début notable de ce réchauffement climatique, on voit en tout cas les idéologues se mêler du sujet. Beaucoup d'entre eux y sont intéressés matériellement par la course aux subventions pour des industries écolos totalement inutiles et souvent nuisibles. Bien entendu, pour un esprit un peu rationnel, il n'y a aucune raison de faire confiance à des gens pareils.

Sur le fond, quand Uranus et Pluton reviendront en harmonie, ce qui sera le cas à partir des années 2025 et suivantes, il y a fort à parier que l'on expliquera plus rationnellement le réchauffement climatique. Si tant est qu'il perdure, ce dont personne ne sait rien. Sauf évidemment les idéologues habituels qui ont des idées toutes faites, surtout sur ce qu'ils ne connaissent pas.
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7399
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Re: Le réchauffement climatique : la faute à l'homme ?

Messagepar sivadon » Sam 08 02 20 17:58

Comme des fleuves d'encre électronique se sont déversés sur cette question, je ne vais pas aborder la question des causes du réchauffement climatique (non, non, non et non !), même si je m'interroge sur les conséquences de cette consommation sur le niveau des océans.

Mais tu as parfaitement raison d'évoquer la croissance démographique. En revanche, tu ne devrais pas comparer le réchauffement au trou dans la couche d'ozone. Cette dernière question me rappelle davantage le cas de ma voiture. Sur un parking, quelqu'un me l'avait accroché l'année dernière. Mais, grâce à l'assurance et au carrossier, le problème a été réglé. Donc, je ne m'en préoccupe plus.

Le trou dans la couche d'ozone était certes plus grave que l'enfoncement de mon aile. Mais comme il avait une cause principale, les chlorofluorocarbures, il a suffi de ne plus les utiliser pour que la couche retrouve son épaisseur passée, ou peu s'en faut. Pour l'effet des éruptions volcaniques sur l'ozone, disons qu'il y en a eu et qu'il y en aura.

Voilà un cas qui montre qu'un problème tout à fait dramatique peut être résolu. Il ne faut pas en conclure qu'il n'existait pas. En revanche, le réchauffement est beaucoup plus difficile à résoudre. Moins dramatique (sauf pour le niveau de ma pension de retraite) était l'histoire du bug de l'an 2000. On a fait appel à des informaticiens retraités qui connaissaient les anciens langages. Ils ont travaillé à la fin des années 90 et ont réglé le problème... sauf que des ordinateurs ont brusquement arrêté de fonctionner pendant le réveillon, signe que c'était pas de blague !
sivadon
 
Messages: 449
Inscription: Jeu 21 01 10 22:27


Revenir vers LES DÉBATS QUI FONT LA UNE

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités