L'Amérique Latine au bord de l'explosion

Discussion sur l'Amérique Latine.

L'Amérique Latine au bord de l'explosion

Messagepar Jean-Francois Richard » Lun 05 05 08 12:09

Bjr,



La Bolivie d'Evo Morales est au bord de l'explosion, une grande partie de la population ne supportant visiblement pas son gauchisme autoritaire.



La région de Santa Cruz a ainsi voté son autonomie à plus de 80% des suffrages. Cela crée une situation de guerre civile "potentielle".



C'est tout à fait cohérent avec les retombées de l'opposition saturne-neptune, à la fois défavorable à la gauche mais aussi à la démocratie en général. La Bolivie est ainsi un des premiers pays d'amerique latine à arriver à un premier tournant important.



@+
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7120
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar Jean-Francois Richard » Dim 22 06 08 15:09

Bjr,



Au tour de l'Argentine, avec des scènes de quasi émeutes à cause de l'inflation (+25%) et de la hausse des matières premières agricoles. Les agriculteurs dirigent la contestation contre la nouvelle présidente Cristina Kirchner dans une atmosphère pré-révolutionnaire. A suivre...



@+
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7120
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar Jean-Francois Richard » Ven 12 09 08 13:56

Visiblement, c'est la Bolivie le maillon faible actuellement. Le pays est quasiment coupé en deux avec affrontements entre le président Moralès et l'opposition de droite. Le Venezuela s'en mêle évidemment...



Les retombées de l'opposition Saturne-Neptune commencent ainsi à se faire sentir, avec une contestation de droite grandissante sur le continent. Pour l'instant, c'est le président assez gauchiste Morales en Bolivie qui est le plus menacé.



A suivre....
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7120
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar Jean-Francois Richard » Ven 12 09 08 22:41

Expulsions d'ambassadeurs US au Venezuela, en Bolivie et en voie de l'être aussi au Honduras. Arrestation de deux hauts fonctionnaires vénézuéliens liés aux terrosristes ds FARC colombiennes aux USA...



Les évennements se précipitent en Amérique Latine, alros qu'approche en plus l'opposition saturne-uranus et qu'on a depuis aujourd'hui une opposition soleil-uranus. Ces dissonances uraniennes ne concernent pas spécifiquement l'Amérique Latine, mais elles pourraient permettre l'expression de l'opposition Saturne-Neptune (cycle de l'Amérique Latine) qui distille lentement mais sûrement son venin.
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7120
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar goldo » Sam 13 09 08 20:36

Saturne-Neptune qui distille lentement mais sûrement son venin




c'est pas sympa pour saturne neptune



tu me diras oui c con de s'arreter a une phrase mais elle me titille l'esprit



pk faire porter les malheures aux planetes ??



bonsoir je vais fumer une clope :lol:
goldo
 
Messages: 134
Inscription: Ven 18 05 07 17:18

Messagepar Jean-Francois Richard » Lun 22 09 08 15:18

Apaisement des tensions au Venezuela et négociations entre le président Morales et l'opposition. Pour combien de temps ?
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7120
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar Jean-Francois Richard » Lun 16 02 09 15:07

VENEZUELA : EN ROUTE POUR LA DICTATURE ?



Hugo Chavez a remporté son pari lors du référendum de dimanche dernier : désormais, il pourra se présenter autant de fois qu'il le voudra à l'élection présidentielle. C'est évidemment un pas important de franchi vers la dictature à vie.



L'Amérique Latine commence à subir les conséquences de l'opposition Saturne-Neptune de 2006 à 2008, dont les effets sont actifs au plan politique pendant environ 5 ans.



Compte tenu par ailleurs de l'opposition Saturne-Uranus actuelle, qui favorise les contestations de gauche, on ne voit pas encore de coup de barre à droite sur le continent. Le gauchisme perdure donc, et pas seulement au Venezuela.



Le coup de barre à droite devrait néanmoins se produire. Au Venezuela, c'est finalement un peu compliqué, comme nous l'avions déjà indiqué il y a de nombreux mois. Considérer Hugo Chavez comme un homme de gauche est parfaitement douteux, quoiqu'il en dise. Un opportuniste psychotique comme lui n'est ni de droite ni de gauche. En revanche, ce qui est sûr, c'est qu'il vient de remporter une belle victoire, si l'on peut dire, dans la voie de l'établissement d'une franche dictature dans son pays.



Sur ce plan, peu importe peut-être les références "socialistes" de Chavez. C'est la dictature dans toute son horreur qui s'avance au Venezuela... On verra plus tard si Chavez arrive à remporter totalement et totalitairement son pari de présidence à vie et... quelle sera la politique mise en oeuvre. Aujourd'hui, celle-ci est incontestablement de gauche. Demain, avec l'impact de la crise, mieux vaut éviter d'être trop catégorique dans un sens ou dans l'autre. A ce stade, nous ne pouvons pas faire de pronostic précis, l'astrologie moderne donnant des repères importants mais ne sachant pas lire dans le marc de café.
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7120
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar Jean-Francois Richard » Mer 01 07 09 16:54

DEUX REVERS POUR LA GAUCHE



- Manuel Zelaya, président du Honduras, a été renversé le week-end dernier par un coup d'Etat militaire.



La situation est en fait assez complexe. Zelaya était à l'origine un conservateur mais, depuis 2006, il a opéré un étonnant virage à gauche et avait le soutien d'Hugo Chavez (Vénézuela), de Cuba et des gauchistes au pouvoir au Nicaragua.



Il a tenté (comme Chavez) d'organiser un référendum pour essayer de se maintenir au pouvoir alors que la Constitution le lui interdisait. Ce faisant, il s'est attiré l'opposition de l'Assemblée comme celle de l'armée. Son renversement n'est donc pas, pour le moment, un véritable coup d'Etat en vue d'instaurer une dictature militaire.



En revanche, on peut noter, même si le personnage de Zelaya est relativement inclassable politiquement, qu'il s'agit du renversement d'un régime faisant partie de la coalition de gauche, voire gauchiste, d'un grand nombre d'Etats d'Amérique Latine.



- Cristina Kirchner a par ailleurs subi une véritable débâcle électorale en Argentine. La gauche péronistes a été condamnée par les électeurs, notamment en raison de sa politique fiscale outrancière dans l'agriculture qui a conduit à une situation d'émeutes endémiques depuis le début de l'année.



Le week-end dernier, la gauche a donc subi deux revers notables en Amérique Latine, l'évolution au Honduras étant bien entendu la plus symbolique en raison de l'implication des forces armées.



De notre point de vue, cela correspond au passage de l'opposition Saturne-Neptune (2006-2008), dont les effets sont partiellement retardés par l'opposition Saturne-Uranus (2008-2010) qui a suivi immédiatement. Cette dernière opposition Saturne-Uranus entretient un climat contestataire et gauchiste (meilleur symbole actuel : grèves et émeutes en Guadeloupe l'hiver dernier), qui ne retombera vraiment ou définitivement qu'après le passage définitif de l'opposition en 2010.



Pour revenir au point de départ Saturne-Neptune, l'Amérique Latine est très liée au cycle de ces deux planètes. Après le passage d'une opposition, on remarque de nombreux coups d'Etat et renversement de régimes démocratiques et notamment de gauche. Le plus fort symbole a été la chute du socialiste de gauche Salvador Allende au Chili en 1973 et l'instaturation de la sanglante dictature du général Pinochet. Or, une opposition Saturne-Neptune venait de s'installer entre 1971 et 1973, doublée d'ailleurs d'un demi-carré (angle négatif de 45°) Uranus-Neptune en 1972-1973.



La différence entre 1973 et aujourd'hui, c'est notamment l'existence actuellement d'un demi-sextile (angle positif de 30°) Uranus-Neptune (2009-2012). Cela devrait atténuer à présent les risques de coups d'Etat sanglants de sinistre mémoire .



Toutefois, s'approche également un carré (angle négatif de 90°) Uranus-Pluton. Ce genre de configuration favorise les tentatives de coups d'Etat et l'instauration de régimes fascistes. La liste est longue des méfaits de ce tandem planétaire : assassinat de Kennedy et tentative de l'OAS contre De Gaulle (approche négative d'une conjonction), accession au pouvoir d'Hitler (carré) et, un peu plus loin, tentative du "Boulangisme" en France et renversement de la République par Napoléon III et Napoléon 1er.



Probablement, l'Amérique Latine est-elle arrivée ces dernières années à un tournant avec l'arrivée au pouvoir de toute une série de régimes de gauche, souvent teintés de gauchisme et d'autoritarisme de nature soviétique. Hugo Chavez en est la caricature au Vénézuela. Nombre de ces régimes se sont installés juste avant l'installation de l'opposition Saturne-Neptune ou, si l'on peut dire, juste au moment de son passage. Cela signe a priori l'échec à venir de ces gouvernements et le risque de leur renversement par la force.



Le Honduras peut, à cet égard, constituer le premier signal d'un changement de tendance sur l'ensemble du sous-continent. Après une vague rose et même rouge, les prochaines années devraient manifester un retour du balancier vers la droite, et peut-être dans certains cas vers l'extrême-droite ou des régimes militaires.



Bien entendu, l'hypothèse est à ce stade fragile car encore non confirmée par une évolution claire et nette. L'exemple du Honduras, avec un président inclassable et une armée qui "semble" agir de concert avec le Parlement, n'est pas lui-même d'une limpidité parfaite. On ne sait d'ailleurs pas encore ce qui va sortir de cette situation… Toujours est-il que c'est bien entendu l'intérêt de l'astrologie de pointer les "tendances" à l'œuvre ou en cours, leur concrétisation étant bien entendu plus aléatoire ou pouvant prendre différents cheminements.



Le seul élément que l'on peut concrètement apprécier pour le moment, c'est qu'il s'agit "à ce stade" d'un profond revers pour le camp "pro-soviétique" en Amérique Latine. A commencer par le Vénézuela, Cuba et le Nicaragua
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7120
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar Jean-Francois Richard » Mar 15 12 09 17:03

Situation contrastée sur le sous-continent... Evo Morales a facilement été réélu pour un nouveau mandat en Bolivie. Le président un peu gauchiste en déduit qu'il pourrait violer la constitution pour se présenter ultérieurement pour un troisième mandat, alors que cela lui est interdit. Veut-il imiter Chavez au Vénézuela ? Probable... Dans ce cas, la voie vers un régime autoritaire serait évidente.



Au Chili, le candidat de droite a remporté le premier tour des élections. Basculement à droite du Chili ? C'est bien possible, réponse dimanche prochain... En tout cas, si basculement il y a, cela n'aurait rien à voir avec le coup d'Etat de Pinochet en 1973. La situation planétaire est il est vrai toute différente. Dans les deux cas, il y a eu opposition Saturne-Neptune, ce qui favorise sur les années suivantes un basculement à droite de l'Amérique Latine. Mais dans les années 1970, il y avait en même temps un demi-carré Uranus-Neptune alors que nous avons actuellement un demi-sextile Uranus-Neptune...



Au Honduras, on le seul exemple d'un basculement à droite grâce à l'armée. Et encore... Le coup d'Etat contre Zelaya (qui voulait lui aussi devenir président à vie...) s'est fait avec l'appuis sinon la demande du Parlement et de nouvelles élections viennent d'avoir lieu. Le basculement à droite s'est donc opéré tout en douceur.



A suivre...
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7120
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar Jean-Francois Richard » Dim 17 01 10 23:10

Le Chili vient de virer à droite ce soir. Rien à voir heureusement avec le coup d'Etat de Pinochet en 1973, cela s'est fait tout à fait pacifiquement et par les urnes.



On voit cependant un nouveau pays d'amérique latine basculer à droite dans la foulée de l'opposition saturne-neptune et en dépit d'un demi-sextile uranus-neptune.
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7120
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Suivant

Revenir vers AMÉRIQUE LATINE

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités