La crise de 2010 vue par André Barbault

Discussions sur les ouvrages d'astrologie mondiale et boursière.

La crise de 2010 vue par André Barbault

Messagepar aimé » Jeu 11 06 09 19:16

Connaissez-vous ce texte de Barbault que j'ai trouvé sur le site de Didier Geslain?

http://www.didiergeslain.fr/12Andre%20B ... 01%200.pdf
Vous aimez la musique classique? Bons plans classique recense les offres à miniprix http://bons-plans-classique.blogspot.com/
aimé
 
Messages: 143
Inscription: Mer 06 06 07 06:28
Localisation: Montpellier

Messagepar Jean-Francois Richard » Jeu 11 06 09 21:43

Oui, le texte est également sur le site de barbault (http://www.andrebarbault.com/articles.htm)



Ce texte est en fait dépassé... avant même d'avoir été publié !



Il fait en effet l'impasse sur les débuts de la crise en 2006 (opposition saturne-neptune, etc.), pour se focaliser uniquement sur son premier aboutissement en 2010 qui est considéré de façon erronée comme un point de départ...



Barbault a beaucoup apporté à l'astrologie moderne, mais il est ici à côté de la plaque et son texte est en plus très verbeux.
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 6882
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar sivadon » Ven 17 12 10 22:54

Que Barbault aime les phrases élégantes et contournées, le vocabulaire précieux, ce n'est pas nouveau et à son âge, il y a peu de raisons qu'il se corrige. Encore que... Je connais certains de ses anciens textes pires sous cet aspect.

Mais ton jugement sévère sur son texte oublie qu'il ne se focalise pas exclusivement sur l'économie. On peut lui reprocher d'avoir, le 1er janvier 2009, nourri trop de craintes, dans tous les domaines, sur 2010, encore qu'il les relativise par comparaison avec des situations de la première moitié du XXe siècle. Mais nous sommes nombreux à avoir fait de telles erreurs.

De plus, en économie, il ne s'est rien passé d'important en 2006 et la Bourse a d'ailleurs continué à monter. Les vrais problèmes datent de l'été 2007 pour la Bourse, un an après pour la conscience d'être entrés en crise économique, et n'ont pas entraîné, jusqu'à aujourd'hui, de déstabilisation générale en dehors de la sphère économique. En gros, il prévoit une aggravation des problèmes économiques dont il fait état notamment pour l'automne 2008, je ne vois pas qu'il en fasse un point de départ. Il n'a pas été le seul, en plus, à prévoir une telle aggravation.

La comparaison qu'il fait entre 2010 et 2020 sur la montée de l'Asie reste éclairante, même si, après coup (!), les choses ont été plus calmes que ce qu'il peut dire dans une de ses phrases. C'est bien à la fin de 2009 qu'on a parlé de G2, si mes souvenirs sont bons.

Je considère ce texte comme méritant de nombreuses lectures et relectures.
sivadon
 
Messages: 388
Inscription: Jeu 21 01 10 22:27

Messagepar Jean-Francois Richard » Sam 18 12 10 01:21

Barbault est de mon point de vue à l'évidence celui qui a le plus apporté à l'astrologie moderne dans un passé récent. Cela n'empêche pas la critique...

Pour lui, la crise commençait en 2010 initialement car, à mon avis, il n'a pas vraiment compris le rôle de charnière des oppositions (saturne-neptune en 2006-7 et saturne-uranus en 2007-11). Son "modèle" ne lui indique pas ce rôle de charnière... Seul celui qui mesure la vitesse des hausses ou baisses en tient compte, mais il ne l'utilise visiblement pas alors que c'est le plus pertinent.

Si l'on prend les subprime, ce que tu écris n'est d'ailleurs pas exact : la crise a bel et bien commencé en 2006, et même un mois avant la première opposition exacte. Je ne parle pas de bourse ici mais d'économie. C'est pendant l'été 2006 que es prix de l'immobilier US ont commencé à baisser ... Et c'est pendant l'hiver 2006-7 que sont sorties les premières analyses alarmistes sur le fait que les créanciers des subprime ne pourraient pas rembourser. Après, premières faillites au printemps 2007 etc.

Barbault a mis en évidence les cycles planétaires, c'est tout à son honneur, je l'ai souligné mille fois. Son défaut (mais c'est comme ça), c'est qu'il est psychologue de formation. Ses références historiques sont ainsi très vagues et souvent plus que contestables. Et malheureusement, ses connaissances économiques sont très faibles...

Pour juste prendre un exemple, il prend le cycle jupiter-saturne pour prévoir une crise européenne à partir de l'an prochain. Mais il n' a pas compris d'où vient la crise des déficits et n'en parle donc pas, en tout cas pas avec les bons outils (autour de pluton). Quant à la crise européenne, quand on comprend la crise des déficits, on sait qu'elle a déjà commencé, c'est évident, et même un peu avant la première opposition jupiter-saturne du printemps dernier... Ca nous avait d'ailleurs un peu tous surpris ici, moi le premier d'ailleurs, de la voir se développer si vite non seulement au plan économique mais aussi au plan économique. Mais c'est pas fini car on n'aura que fin mars la deuxième et dernière opposition. Mais comme pour l'année 2010 et la crise qui a débuté en 2006, il ne s'agira pas du début d'une crise mais de son accentuation...

Si l'on prend la france, il ne comprend pas que la dernière conjonction jupiter-neptune de décembre 2009 n'ait selon lui rien produit. Il y avait de quoi être un peu perplexe, c'est vrai, je l'ai été. Mais il n'a pas pris en compte du tout l'opposition saturne-uranus, élément clé de la réponse puisque ce cycle est très agissant sur la france. Et pas non plus le carré saturne-pluton qui met les gaullistes francais sens dessus dessous et qui gênait également l'expression de la conjonction jupiter-neptune. Finalement, celle-ci s'est limité à la seule prise de conscience d'un nécessaire changement de politique économique, effectué dés début 2010. Mais ce virage a été limité et il ne se trouve accentué qu'aujourd'hui avec la hausse massive des impôts du budget 2011 (demi-sextile jupiter-neptune notamment durant presque tout cet automne !) On mesure cependant que le virage économique ne prendra tout son sens qu'ultérieurement avec l'aggravation de la situation, et indépendamment de ce que l'on peut penser bien sûr de la timidité actuelle des mesures prises pour réduire les déficits.

Mais sur le fond, il a apporté la compréhension d'un mécanisme de base, c'est déjà essentiel ! Pour le reste, si tu lis ses prévisions ou analyses de la crise actuelle, il y a tellement de choses dedans que l'on a vraiment du mal à en tirer vraiment des conclusions. Mais on ne rajeunit pas non plus, c'est exact... Je voulais simplement dire que l'on peut faire à présent tellement mieux, que son apport, fondamental à la base, n'est plus guère pertinent car dépassé dans l'utilisation qu'il en fait aujourd'hui. On peut faire tellement mieux, même si as désormais (je crois) tellement bien intégré ces progrès que tu les considères désormais comme acquis... Tant mieux, en fait.
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 6882
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)


Revenir vers NOTES DE LECTURE ET LIENS DIVERS

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invités

cron