LA SUISSE, L'IMMIGRATION ET LA DÉMOCRATIE

Discussion sur l'Europe.

LA SUISSE, L'IMMIGRATION ET LA DÉMOCRATIE

Messagepar Jean-Francois Richard » Mar 01 12 09 23:40

Enfin, un article de réflexion intelligent sur le vote des Suisses...



http://www.courrierinternational.com/ar ... uropeennes



SUISSE : 57% DES SUISSES VOTENT CONTRE L'IMPLANTATION DE MINARETS



Les Suisses viennent de voter à 57% contre l'implantation de minarets dans la Confédération, un scrutin par référendum réclamé par l'UDC (extrême-droite).



Cela montre que l'extrême-droite a le vent en poupe, d'autant plus facilement ce dimanche que Mars était au sesqui-carré de Pluton. Or, les mauvaises relations à Pluton favorisent notamment l'extrême-droite.



On peut cependant considérer que le problème est plus large. Les Européens, notamment les Suisses (...), n'ont que peu de sympathies pour les thèses extrémistes en général. En revanche, ils n'apprécient pas l'islamisation provoquée par une immigration non contrôlée et excessive.



C'est ce que viennent surtout de démontrer les Suisses.



Sur ce plan et à ce stade, on peut sans doute considérer que l'extrême-droite, en Suisse, a surtout servi de garde-fou... Du moins pour le moment, car on est encore loin du carré Uranus-Pluton (le premier exact n'aura lieu qu'en 2012). Si l'on sent concrètement son approche dés aujourd'hui, qui est favorable à l'extrême-droite, il provoquera sans doute bien des dégâts politiques une fois installé. Mais on n'en est pas encore là..



De plus, s'est installé depuis le printemps dernier un demi-sextile Uranus-Neptune qui est favorable à la démocratie. Et si les Suisses, bien que par l'intermédiaire d'un vote qui met en valeur l'extrême-droite, avaient tout simplement défendu les valeurs de la démocratie européenne contre l'expression de l'Islam politique des minarets ?
Dernière édition par Jean-Francois Richard le Mar 30 11 10 16:28, édité 1 fois.
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7800
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Messagepar sivadon » Jeu 08 04 10 17:12

Bravo pour ton point de vue équilibré. Je n'aime pas l'extrême-droite, mais je pense que les peuples ont bien le droit d'avoir des sensibilités plus ou moins fortes à l'immigration massive de populations etnologiquement très différentes des indigènes (je fais servir ce mot dans son sens véritable et non connoté). Ça change des réactions hystériques des anti-racistes auto-proclamés...
sivadon
 
Messages: 495
Inscription: Jeu 21 01 10 22:27

Messagepar Jean-Francois Richard » Mar 30 11 10 16:27

Le commentaire du jour
Salauds de Suisses racistes !

Sur les différentes chaînes de télévision, c'était en France une caricature hier soir mais cela n'était guère différent dans les autres pays européens : les Suisses sont des salauds de racistes !

Pensez... Ils viennent d'approuver par une votation par référendum populaire l'expulsion de tout étranger criminel de leur pays, sous l'impulsion de l'UDC, ce parti "xénophobe", "nationaliste", "extrémiste", "populiste", "raciste"... Et les médias d'enfoncer le clou en croyant bon de préciser que "même" une femme de ménage immigrée non déclarée sera expulsée. La "précision" est mensongère, mais le reste du discours passe bien mieux ainsi, c'est l'essentiel !

Si l'on en croit les médias, nos amis helvètes sont presque passibles du Tribunal de Nuremberg... Collectivement ! En pour certains d'entre eux, d'en conclure que la Suisse "écorne" sa place dans le concert des nations démocratiques. On ne saurait mieux suggérer, hypocritement bien sûr, qu'il faut placer la Confédération au banc des nations...

Bla, bla, bla... Voici au moins un cas exemplaire des dégâts et de la désinformation "bien pensante" de la pensée unique. Or, en matière de pensée unique, les journalistes s'y connaissent parfaitement, cette profession étant composée à plus de 80% de gentils petits-bourgeois-bobos-écolos de gauche et par conséquent toujours près à donner des leçons de "leur" morale aux autres. Quitte à oublier les faits pour présenter "leur" vérité... L'auteur de ces lignes sait de quoi il parle, étant lui-même journaliste professionnel depuis 1981 et avoir pu observer ces entorses permanentes à la déontologie professionnelle.

On a ainsi eu droit hier soir sur un nombre colossal de chaînes de télévision françaises, européennes et internationales à un numéro de désinformation complet. Une chaîne nationale française, publique de surcroît mais que nous ne citerons pas, a même cru devoir envoyer à Genève une "envoyée spéciale" d'origine maghrebine. Les "informations" ne pouvaient évidemment qu'en avoir davantage de poids !

Que l'on nous comprenne bien, puisqu' il faut s'excuser de tout à l'avance face à la dictature de la pensée unique : le racisme révolte l'auteur de ces lignes et il l'a toujours révolté. Pour être parfaitement clair sur ce point, il n'y a pas de pire, plus bas ou plus odieux sentiment, réflexe ou idéologie humaine que le racisme. Et, sur ce plan, on peut sûrs et certains, que c'est également l'opinion la mieux partagée par environ 95 ou même 99% de ces "salauds de Suisses" !

C'est l'occasion de retomber sur les repères fournis par l'astrologie... Parce que, du racisme, il va y en avoir ! Mais entendons par là du "vrai" racisme" ! Le cycle décroissant Saturne-Pluton et la montée en puissance du carré Uranus-Pluton, c'est du racisme à l'état pur au bout du compte. Ce n'est pas un hasard si Hitler a pris le pouvoir en 1933 dans des conditions absolument identiques ! Du moins pour ce qui concerne Pluton, car le reste était pire qu'aujourdhui si cela peut nous rassurer un petit peu...

Mais la démocratie suisse ne vibre pas au rythme des cycles négatifs à Pluton, comme c'était le cas pour l'Allemagne nazie par exemple... Elle vibre au contraire au rythme de ce qu'il y a de plus pur au plan démocratique, en l'occurrence une belle relation Neptune-Pluton qui l'a vue conforter définitivement son enracinement démocratique en 1848 par l'adoption de sa Constitution Fédérale; et cette relation planétaire traduit fort bien la culture spécifique suisse, qui allie la plus large liberté au plan politique et son sens des responsabilités au plan économique et social. La Suisse est un modèle sur ce plan-là, n'en déplaise à ceux qui vivent toujours au son des canons, des tueries et des dictatures qui ont hélas suivi la si belle déclaration des droits de l'homme de 1789 en France.

En fait, il est vrai que la Suisse suit ni plus ni moins qu'un large mouvement d'opinion des classes moyennes des pays occidentaux qui condamne une immigration excessive, incontrôlable et essentiellement sociale. Cela mènera à un vrai racisme, au moins dans certains pays. C'est la signification du mauvais Pluton actuel... Mais cela ne veut pas dire que le problème n'existe pas. Et cela n'a rien à voir avec la phobie criminelle des nazis contre les Juifs ! Aujourd'hui, l'immigration pose un réel problème économique (son coût devenu exorbitant) et social (l'impossibilité d'intégrer une immigration attirée majoritairement par les "allocs" et non le travail).

Les suisses attirent donc notre attention, à juste titre et avec mérite. Avec exemplarité, en fait ! Ce peuple épris de liberté et de démocratie, pétri en leur sein peut-on même dire, a déjà voté contre les minarets et il vote aujourd'hui pour l'expulsion des criminels immigrés. Par ces deux votes, il se dit clairement à lui-même mais aussi à l'ensemble des pays européens : il faut régler le problème de l'immigration sociale, car elle constitue un ferment de désintégration de nos sociétés développées et de notre démocratie tout court. C'est cela, le vote des Suisses ! Il est démocratique et il n'est pas raciste...

C'est aussi une révolte contre cette fameuse pensée unique, qui mène à la désinformation et cherche par conséquent à tromper le public.

On voit tous les jours des faits divers sordides ou odieux à la télévision, et on constate avec effarement qu'ils le sont même de plus en plus depuis quelques années. Mais ce que "cachent" sciemment les médias, c'est qu'ils émanent dans probablement 90% des cas de cette immigration sociale ! Sous prétexte que l'on n'a pas "le droit" de faire état de la nationalité ou de l'origine des "citoyens" (en France par exemple), ces mêmes médias "oublient" systématiquement d'indiquer l'origine ou la nationalité des personnes, voire des criminels impliqués. On "oublie" aussi de "préciser" leur origine sociale. Or, dans l'immense majorité des cas, c'est à dire dans les innombrables faits divers qui sont égrenés tous les jours dans les médias, on finit par apprendre, si l'on est vraiment attentif, que ela concerne des populations immigrées vivant dans des quartiers sociaux...

Un exemple, parmi des milliers d'autres, qui n'est d'ailleurs pas de nature criminelle, contrairement à d'autres infiniment plus sinistres... On a appris récemment que toute une "famille" avait sauté par les fenêtres de son appartement pour échapper au "diable". Résultat : plusieurs morts, dont des enfants. Tous les médias ont développé ce sujet pendant près d'une dizaine de jours. Mais ce n'est qu'au bout d'environ une semaine seulement qu'ils ont consenti à nous "informer", et encore... entre les lignes seulement, sur l'origine africaine de cette famille et sur leur domiciliation en HLM (logements sociaux). En voilà de l'information honnête et indépendante ! Car initialement, on pouvait quand même se demander quelle pouvait bien être la famille française normalement constituée qui pouvait se jeter collectivement par les fenêtres pour échapper à un quelconque "Diable" ! L'explication purement "informative" n'est venue qu'au bout d'une semaine...

Il y a donc un tabou omniprésent et de plus en plus lourd à supporter, puisqu'il mène à une désinformation systématique.

Pourtant, cela n'a rien à voir avec un quelconque racisme que de simplement constater que plus des gens sont originaires d'un pays arriéré économiquement et culturellement, et plus les faits divers qui peuvent les concerner sont souvent horribles, ou seulement incompréhensibles, pour une société plus évoluée, plus civilisée et plus démocratique. Et cela n'est pas prêt de s'arranger car l'immigration "sociale", à la différence de l'immigration "économique", maintient ces populations immigrées dans leur arriération d'origine. L'immigration économique "élève", mais pas l'immigration "sociale"... Cette dernière, au contraire et surtout quand elle est massive comme aujourd'hui, conduit notamment à la perversion islamiste (et non islamique...) qui est devenu l'un des sujets de préoccupation majeure des démocraties et dont le coût policier financier, rien que celui-ci, est devenu colossal !

Pour finir, ajoutons enfin que la pensée unique soi-disant anti-raciste a de surcroît ses "gardiens du temple". Et n'ayons pas peur de citer ses associations sans adhérents mais aux quasi fonctionnaires largement subventionnés par le détournement du produit de nos impôts comme SOS Racisme, le Mrap, la Ligue des Droits de L'homme, etc. C'est à dire en fait la totalité, oui, la totalité, des pseudos associations qui sont autant de prédateurs de l'argent public pour délivrer cette pensée unique soi-disant anti-raciste. Chacun peut d'ailleurs constater que, faute d'adhérents et d'assise populaire, ces associations ne réussissent à faire parler d'elles qu'au travers d'un ou deux procès par an. Le plus souvent vis à vis de personnalités connues, c'est à dire avec la garantie que nos fameux médias parleront un peu plus de ces cache-sexes moralisateurs de la chasse aux subventions.

Avec tous ces penseurs uniques qui croient pouvoir dicter ce qui est socialement correct, on est bien lotis en France et ailleurs ! Heureusement, il y a les Suisses... Ce petit peuple nous indique ce que pense véritablement les citoyens civilisés. C'est tout à leur honneur et c'est leur démocratie exemplaire qui le permet. C'est une leçon qu'ils nous donnent. Même si c'est par le truchement d'un parti, l'UDC, que l'on peut effectivement situer à l'extrême-droite de leur échiquier politique. Et alors ? La grande affaire ! Il arrive parfois que l'extrême-gauche pose de justes questions et il arrive aussi que cela provienne de l'extrême-droite... Faut-il pour autant esquiver la question ? A notre avis, pas le moins du monde, mais cela suppose de commencer par réfléchir en toute indépendance et par conséquent de rejeter cette maudite pensée unique. C'est en fait le dilemme qui se pose peut-être à tout démocrate sincère aujourd'hui...

Le 28 novembre 2010
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 7800
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)


Revenir vers EUROPE

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité