Discussions sur mars 2023

Forum de discussions au jour le jour sur la Bourse.

Re: Discussions sur mars 2023

Messagepar alain » Ven 17 03 23 15:45

ça pourrait être interessant d'acheter en fin de séance, lundi ces aspects là se seront dissipés.
alain
 
Messages: 721
Inscription: Mar 15 05 07 19:23
Localisation: bretagne

Re: Discussions sur mars 2023

Messagepar ngu yen » Ven 17 03 23 19:09

Je sors 1/6 bx4 à 7000 et le dernier 1/6 à 6900 + achat long sur les meme zone : finalement les aspects négatifs Mars carré l 'amas en Poissons font leurs effets avec un peu de retard . J 'achèterai si 6750/6800 lundi et mardi voire le 22 au matin . Apparemment la zone de range serait 6900/7150. Le suivi de la baisse s' arrete ici , pour la hausse on verra dans qq temps.
ngu yen
 
Messages: 3011
Inscription: Dim 14 12 08 16:21

Re: Discussions sur mars 2023

Messagepar ngu yen » Ven 17 03 23 19:17

Je note que Cac, dax et Eurostox tiennent leurs supports mt et que S&P ne redescend pas vers le support 3820 et tente de reprendre le mm200 j vers 3937.
ngu yen
 
Messages: 3011
Inscription: Dim 14 12 08 16:21

Re: Discussions sur mars 2023

Messagepar Patrice » Sam 18 03 23 17:20

[quote="alain"][/quote]
Et si d'ici lundi matin, UBS a sauvé Crédit Suisse, on pourrait bien voir une belle hausse à l'ouverture...
Patrice
 
Messages: 745
Inscription: Ven 10 08 07 11:45

Re: Discussions sur mars 2023

Messagepar Lachtéba » Dim 19 03 23 19:57

Crédit Suisse racheté par UBS ce soir avec soutien de la BNS...
Alors à demain.
Lachtéba
 
Messages: 25
Inscription: Jeu 03 11 22 11:28

Re: Discussions sur mars 2023

Messagepar DANOU1606 » Lun 20 03 23 09:05

En effet.... Sauf que le prix de l offre de rachat d UBS correspond au tiers du prix de clôture de vendredi... Et un prix qui avait déjà chuté sensiblement avant....
Doit on interpréter que les cours des actions bancaires sont survalorisées ? Je n irai pas jusque là. Donc la réaction des marchés sur les valeurs bancaires à l ouverture de ce lundi peut être considéré comme un excès...
DANOU1606
 
Messages: 715
Inscription: Jeu 05 10 17 22:09

Re: Discussions sur mars 2023

Messagepar Johnny John » Lun 20 03 23 11:49

Bonjour à tous.

Le problème avec les bancaires, c'est qu'il n'y a que les banquiers pour s'y reconnaître dans les comptes. Et un banquier sachant compter doit savoir s'y perdre dans ses comptes. Comptons donc sur les banquiers pour nous faire de jolis contes.

Johnny John
La gravité est le bonheur des imbéciles et la nécessité des religions. (Montesquieu et autre)
Johnny John
 
Messages: 3977
Inscription: Ven 10 10 08 10:49
Localisation: Paris

Re: Discussions sur mars 2023

Messagepar Jean-Francois Richard » Lun 20 03 23 14:34

Beau rebond avec Jupiter-Uranus...
Jean-Francois Richard
Site Admin
 
Messages: 8744
Inscription: Ven 13 04 07 18:27
Localisation: F-Lambesc (13)

Re: Discussions sur mars 2023

Messagepar DANOU1606 » Lun 20 03 23 18:42

La chute de Crédit Suisse et de la banque US 'SVB ont des fondements différents

La chute du Crédit Suisse n'est pas une surprise, tant cette banque a cumulé pertes sur pertes ces dernières années et que la gouvernance a été désastreuse.

La banque SVB a échappé à un contrôle exigeant et une réglementation stricte destinée à surveiller les banques car le montant minimum de bilan pour être contrôlé avait été relevé sous l ère Trump.

Mais elles sont toutes les 2 victimes d'un même phénomène : la hausse des taux qui les a fragilisées toutes les 2.

Et ce matin (20/3) à Paris, les banques ont entamé la séance en forte baisse, près de 10 % et ont fini presque à l équilibre, même en hausse pour certaines.
En 2008, les banques avaient des PE proche de 10 environ. Aujourd'hui on est plus proche de 5 dans une situation peu comparable. Les subprimes représentaient des centaines de milliards et étaient logés dans toutes les banques, moins bien capitalisées à l épqoue et moins contrôlées comme elles le sont actuellement. Et les autorités financières agissent avec l expérience de 2008 en évitant les mêmes erreurs.

Cette crise financière va ralentir ou peut être stopper le mouvement de hausse des taux, un effet favorable aux marchés. Mais par contre; accentuer un ralentissement économique (on va prêter moins car plus prudemment, etc.) qui va faire pression sur les bénéfices es entreprises. Invité surprise, la baisse des prix pétroliers qui s est accélérée.

Côté à plus de 100 $ en octobre, le baril n'en vaut plus que 70 ce 20 mars. La chute est encore plus violente sur le gaz, avec un prix divisé plus que par 2 depuis octobre (revenu à un niveau d il y a 2 ans). Mais cette baisse est aussi 'peut être' une anticipation d un violent ralentissement économique...D'autres affirment qu'il est aussi partiellement le reflet du cumul d'un comportement (isolation, consommation plus responsable, accroissement voitures électriques...etc.) et de l accélération de la mise en place de sources d' énergie renouvelable. Mais aussi du rebond manqué de l économie chinoise d'après covid , une économie qui reste balbutiante.
Je pense plus que nous sommes plus près d un plancher pour le baril du pétrole pour les prochains mois...
DANOU1606
 
Messages: 715
Inscription: Jeu 05 10 17 22:09

Re: Discussions sur mars 2023

Messagepar Johnny John » Lun 20 03 23 19:09

Si l'on saisit un peu ce qui transpire des journaux, il semble que SVB fut la victime d'un simple mais grave défaut de fonds de roulement. Crédit Suisse c'est, du point de vue de la gestion plus grave, mais c'est toujours l'accélération de la hausse des taux qui lui a enlevé la dernière lame de parquet sous les pieds.

L'inconvénient avec les banques c'est qu'elles se tiennent toutes par la barbichette, elles se prêtent et s'empruntent en continu pour mettre de l'huile dans les rouages de l'économie et quand l'une d'entre elles se fourvoie dans ses anticipations ça met un tronc dans le resserrement de la rivière, ça bloque un peu, alors les troncs derrière continuent d'arriver, vite fait on a le barrage.

C'est ainsi que fantasmés ou non les problèmes s'envisagent avec quelque effroi, d'autres problèmes que ceux du déclenchement comme, par exemple, d'éventuels défauts de paiement en période de taux à la consommation très élevés aux Etats-Unis. Et comme quand on commence à trembler on n'aime pas que ça s'arrête tout de suite, le frisson est trop grand, on se dit avec Fitzpatrick que les 600 milliards de pertes de crédit non réalisés se dissimulent dans le système bancaire américain, toujours en relation avec la mauvaise gestion du risque de taux.

Ainsi en dépit de PER modestes, les banques sont toujours regardées avec un speculum. On les observe à l'oreille, on craint les mites.

Johnny John
La gravité est le bonheur des imbéciles et la nécessité des religions. (Montesquieu et autre)
Johnny John
 
Messages: 3977
Inscription: Ven 10 10 08 10:49
Localisation: Paris

PrécédentSuivant

Revenir vers CAC 40, EURO STOXX 50, S&P 500 : ASTROLOGIE BOURSIÈRE (COURT TERME)

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 52 invités